Alpha BLONDY s’adresse aux d’Etats de la CEDEAO: ‘’Messieurs les présidents, je vous en prie, ressaisissez-vous’’

Depuis que les Chefs d’Etat ont infligé des sanctions économiques sévères à notre pays, dimanche dernier, lors d’un sommet extraordinaire à Accra, le Peuple Malien ne cesse de bénéficier d’une vague de soutiens au Plan régional et international. De anonymes aux personnalités publiques, les messages d’indignation et de condamnation font légion. C’est le cas de l’artiste ivoirien Seydou KONE, alias Alpha Blondy, une légende vivante du reggae africain. Dans une vidéo qui circule sur les réseaux sociaux, il s’indigne face à ce qu’il qualifie de ‘’décision aussi arbitraire’’ contre un peuple frère. ‘’Vous avez ’’Over-reacted’’ (réagi de manière excessive)’’, a-t-il dénoncé ; avant de prier nos ‘’chers’’ Chefs d’Etat de la CEDEAO à se ressaisir.

 

‘’Mesdames et messieurs bonsoir je suis Alpha BLONDY, je voudrais, ce soir, prendre la parole pour m’indigner de la décision des sanctions qui ont été prises contre le Mali et les maliens.

Je voudrais m’adresser singulièrement à tous les présidents de la CEDEAO, ces sanctions que vous avez adoptées contre le Mali est un aveu de votre impuissance.

Les Maliens n’ont pas à être victimes de votre ‘’incapabilité’’ à trouver une solution au problème djihadiste auquel le Mali fait face.

Et puis, votre réaction, on dit en anglais, vous avez ‘’Over-reacted’’ (réagi de manière excessive).

Quand ils ont fait le coup d’état contre IBK, vous n’avez pas eu cette réaction aussi violente, aussi radicale.

Vous aurez du mal à faire comprendre aux gens que c’est la France qui vous a dicté et cette attitude par rapport à son problème avec le Mali et Wagner.

Vous aurez du mal. C’est très maladroit de votre part.

Les Maliens n’ont pas à payer le prix de votre ‘’incapabilité’’, votre incapacité à gérer un problème africain, un problème domestique.

Vous ne pouvez fermer toutes les frontières, les bloquer à la BCEAO.

Attend, c’est quoi ? Ce n’est pas juste !

Je vous demande de réviser vos copies. Vous êtes nos responsables, ça vous coûtait quoi, si vous voulez vraiment aidez le Mali.

Que chaque pays, les 14 pays, où quinze pays, que chaque pays donne 1000 soldats pour venir aider, chaque pays, ça fait quatorze mille soldats, pour venir aider la junte militaire à se débarrasser des djihadistes. Ok !

Et la BCEAO devait financer cette opération, si vous n’avez pas d’argent comme d’habitude.

Mais vous donnez l’impression que c’est parce que le Mali refuse la collaboration avec l’armée française, qu’ils font appel à Wagner, les russes, que vous prenez cette décision.

Ne me dites pas que ce n’est pas vrai, parce que les coïncidences sont trop coïncidées. Ce n’est pas juste !

En tant qu’africain et ambassadeurs de la CEDEAO pour la paix en Côte d’ivoire, je me permets de m’indigner d’une décision aussi arbitraire contre un peuple frère. Ok !

Vous ne ferez pas payer à tous les Maliens les erreurs de vos politiques.

Depuis votre union africaine bidon bourrée de marionnettes, le Peuple malien ne mérite pas ça.

C’est à vous de trouver une solution. Comment aider le Mali à se défaire de ces jihadistes ? Ok !

Le coup d’état contre ATT, le coup d’état contre IBK, toujours à cause de ce problème djihadiste ! Il faut régler le problème !

Ce n’est pas en cassant le thermomètre qu’on va baisser la fièvre !

Messieurs les présidents, je vous en prie, ressaisissez-vous.

Merci.

Source : Info-Matin

Vous allez aimer lire ces articles

Tchad : six morts dans un conflit entre communautés à Danamadji, province du Moyen-Chari

Tchad: mobilisation contre la France

L’humoriste Kanté interpellé par la BIJ

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct