Avant la Rolls-Royce, Mohammed VI a cédé un autre « trésor » de Hassan II

Il n’y a pas que la superbe Rolls-Royce Camargue que l’actuel roi du Maroc a vendu comme bien ayant appartenu à son défunt père Hassan II. Mohammed VI aurait en effet cédé un autre bien, très précieux, de l’ex-souverain auquel il a succédé à sa mort, en 1999.

Alors que l’affaire de la vente de la voiture de chasse au faucon, ayant appartenu à son père Hassan II, continue de faire débat, voilà que surgit une autre nouvelle concernant la cession, toujours par l’actuel souverain alaouite, d’un autre joyau de la famille royale. Il s’agit d’une propriété en Seine-et-Marne acquise en 1984 par le défunt roi Hassan II, père de Mohammed VI. Implantée sur une partie de la plaine de la Brie entre Favières et Ferrières-en-Brie, en France, la propriété appartenait à la famille de Rothschild.

Une bâtisse de 8 000 m², qui comportait près de 100 pièces au cœur d’un domaine de près de 1 000 hectares. Le coût d’acquisition reste à ce jour inconnu, mais l’on apprend par le média La République de Seine-et-Marne qu’une rondelette somme de 200 millions de francs avait été déboursée par le roi de l’époque pour 1 343 mètres carrés supplémentaires d’extension. Hassan II avait fini par en faire un lieu paradisiaque, apprend-on, avec d’importantes installations souterraines. Même s’il est établi que le souverain n’a jamais mis les pieds dans ce château, jusqu’à sa mort.

Seulement, après son décès, le 23 juillet 1999, la propriété de Gretz-Armainvilliers qui s’est retrouvée entre les mains de son fils et successeur, Mohammed VI, a été cédée, en 2008, pour la coquette somme de 200 millions d’euros, indique le journal. Une vente qui renvoie à celle concernant la Rolls-Royce Camargue, ayant aussi appartenu au défunt roi Hassan II, récemment cédée à un acheteur jusque-là inconnu. Le nouveau propriétaire aurait tout de même versé un acompte de 10 000 euros pour réserver la voiture de chasse de Hassan II.

Vous allez aimer lire ces articles

BURKINA: Bruits de bottes au palais Kosyam, le Président Paul-Henri Damiba gardé en lieu sûr par les forces françaises. EXCLUSIF

Côte d’Ivoire : Henri Konan Bédié sonne la fin de la récréation

Cedeao : de Mamadi Doumbouya à Assimi Goïta, indignation de chefs de junte en stéréo

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct