Burkina-Faso : rouvre ses frontières aériennes le 1er août sous conditions

Les deux principaux aéroports du Burkina vont ouvrir dès le 1er août. Selon le gouvernement des mesures ont été prises pour éviter toute importation du Covid-19 dans le pays. 

 

A l’ouverture des frontières aériennes, la présentation d’un test négatif et le port obligatoire du cache–nez sont, entre autres, des conditions imposées à tout voyageur venant ou quittant le Burkina Faso.

« Lorsque le passager n’a pas de test PCR, il a l’obligation de se soumettre au test, test diagnostic rapide, test PCR à sa charge, explique Claudine Lougué, ministre burkinabè de la Santé. Si le test est positif, il doit bénéficier d’une prise en charge. Lorsqu’il s’agit d’un voyageur en transit, si le transit ne dépasse pas 48h, il est confiné sous surveillance policière à l’hôtel et conduit à l’embarquement toujours sous surveillance. »

Au niveau des aéroports et dans les agences de voyage, des dispositifs sont prévus pour réduire les risques de contamination selon Vincent Dabilgou, le ministre des Transports. « Nous avons des sortes de robots qui permettent d’identifier les voyageurs dont les températures dépassent la normale. Et les avions seront mieux traités du point de vue de la désinfection. »

Selon le gouvernement burkinabè, toutes ces mesures seront réciproquement applicables dans tous les pays desservis par les mêmes compagnies aériennes

RFI

Vous allez aimer lire ces articles

Décès du journaliste Babacar Touré : Les hommages du doyen Bomboté

Côte d’Ivoire: le gouvernement appelle au calme suite à des manifestations sporadiques

Burkina-Faso : « Plusieurs assaillants neutralisés » après une attaque dans le Centre-Nord

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct