Burkina Faso: trois soldats tués dans l’attaque d’un détachement militaire à Kelbo, dans le nord

Le détachement militaire de Kelbo situé dans le Sahel burkinabè (nord) a été attaqué mardi matin par des inconnus armés qui ont tué au moins trois soldats, a-t-on appris mercredi de sources sécuritaires.

« Des individus lourdement armés ont attaqué au petit matin le camp militaire. L’attaque a fait trois morts dans les rangs de l’armée », a-t-on précisé de source policière. Les autorités sécuritaires n’avaient pas encore réagi officiellement.

Le Burkina Faso est confronté à une escalade de la violence depuis quelques années. Les attaques contre des civils, devenues de plus en plus fréquentes et meurtrières, ont fait plus de 800 morts et des milliers de déplacés depuis 2015.

Au moins 24 personnes ont été tuées dimanche dans une attaque contre une église protestante à Pansi, un village de la province sahélienne du Yagha (nord-est) où, le même jour, un véhicule du détachement militaire de Banh dans la province du Loroum (nord), a sauté sur une mine artisanale, tuant au moins cinq soldats.

 Agence de presse Xinhua

Vous allez aimer lire ces articles

“Unique en son genre”, un campus antiterroriste sort de terre en Côte d’Ivoire

Covid-19 : le Malawi va détruire un lot de vaccins « périmés »

Terrorisme : le contingent tchadien du G5 Sahel victime d’EEI.

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct