Burkina-Faso : un ambulancier bastonné dans couvre-feu par les forces de l’ordre

L’ambulancier de la Mairie de Houndé a été bastonné hier 26 mars par les FDS alors qu’il partait chercher l’ambulance pour une évacuation à Bobo.

Selon la victime, quand la Force de Défense et de Sécurité (FDS) l’ont stoppé, ils ont commencé à le bastonner. Il a dû dire qu’il est ambulancier avant qu’ils ont arrêté de le massacrer.

Ce pendant, le rôle de la police et de la gendarmerie dans ce couvre-feu, c’est aussi de contrôler, de sensibiliser. Aussi l’organisation mondiale pour la santé (OMS) n’a-t-elle pas interdit les tortures. Comment peut-on commencer à frapper un individu sans chercher à connaître qui il est? D’où il vient? A-t-il des documents? Le gouvernement doit revoir les contours du couvre-feu.

Vous allez aimer lire ces articles

Le président Roch Kaboré réélu dès le premier tour au Faso

Suite à sa condamnation à perpétuité au Burundi : Pierre Buyoya démissionne de son poste de Haut Représentant de la MISAHEL

Burkina Faso : Roch Marc Christian Kaboré, président sortant, réélu dès le 1er tour (CENI)

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct