Malijet.co

Cameroun: Union européenne – Le trafic d’armes dans le viseur

Venant à la suite de celles organisées en juillet 2018, avril et septembre 2019, la quatrième activité de coopération prévue dans la feuille de route établie entre le Cameroun et l’Union européenne (UE) sur la sensibilisation sur le commerce des armes s’est tenue à Douala ces 11 et 12 mars. Autour de la table le Minrex pour la modération, le Minat, le Mindef, le Minfof et les experts de l’UE. Thème retenu : « La mise en œuvre des contrôles aux frontières ».

Ouvrant les travaux, Elena Fanetti, représentante de l’UE, tout en se félicitant de la bonne coopération entre le Cameroun et l’UE, a dit que c’est l’occasion de faire le point sur les avancées de notre pays dans la lutte contre le commerce des armes. Le Cameroun, qui a ratifié le traité sur le commerce des armes (TCA) en 2018, a fait de grands pas avec le processus en faisant adopter des textes transposant ses obligations dans son droit interne, la mise en place de la plateforme interministérielle de contrôle des armes n’est pas en reste, de même que la lutte contre la prolifération des armes de petits calibres, la formation des personnels dans la mise en œuvre des contrôles aux frontières.

L’UE apprécie et s’engage résolument à l’accompagner notamment dans la création des espaces de dialogue pour identifier et mettre en œuvre les bonnes pratiques dans le contrôles des armes. C’est ainsi que la dissémination des bonnes pratiques d’analyse des risques et du ciblage des inspections en matière de flux d’armes, la formation aux documentations douanières et aux licences pertinentes dans le cadre du contrôle des armes, la familiarisation des acteurs de la protection des frontières aux rôles joués par les autres acteurs dans le processus de contrôle de transferts d’armes etc. ont été passés au peigne fin. Avec trois sessions portant notamment sur le cadre du contrôle du transfert des armes, la transposition des contrôles aux frontières et l’inspection des marchandises.

Les participants qui ont bénéficié de l’expertise de Claire Benoit de l’administration française sur les questions stratégiques liées au désarmement et à la maîtrise des armements, de Sandra Lecat, inspecteur des douanes et de Dylvain Paile-Calvo spécialisé dans la prévention de la prolifération des armes de destruction massive, en sont repartis édifiés. D’où le satisfecit du Minrex, représenté par Mougnal Sidi, directeur des Affaires juridiques et des Engagements internationaux de l’Etat.

allafrica

Vous allez aimer lire ces articles

55è Assemblée annuelle de la Banque africaine de développement (BAD):Le conseil d’Administration de la BAD en réflexion sur les prochaines Assemblées Annuelles de l’institution

Il est urgent d’éradiquer le racisme

TCHAD: Sénégal : Les Panafricanistes remercient le Président Macky Sall pour la libération de Hissein Habré.

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct