Conséquence du Covid-19 en Afrique subsaharienne : Le déficit d’investissement dans l’éducation évalué à 6,2 milliards de dollars

Le monde est confronté à une urgence invisible dans l’éducation à cause du Covid-19. C’est ce que révèle l’organisation Save the children dans un nouveau rapport publié ce 13 juillet.

 

«Alors que les pays sont amenés à réallouer leur fonds pour lutter contre la Covid-19, la pandémie mondiale menace de créer  un déficit additionnel d’au moins 6,2 milliards de dollars dans les investissements dans l’éducation dans la région subsaharienne au cours des 18 prochains mois, a averti Save the Children dans un nouveau rapport publié aujourd’hui. À l’échelle mondiale, le déficit en éducation pourrait atteindre 77 milliards de dollars », révèle l’organisation. Elle souligne que les importantes coupes budgétaires dans l’éducation, combinées à la pauvreté croissante causée par la pandémie Covid-19, pourraient forcer des millions d’enfants à quitter l’école de manière définitive, et des millions d’autres à accuser du retard dans leur apprentissage.  «Avant l’épidémie, 258 millions d’enfants et d’adolescents n’étaient déjà plus scolarisés. Un indice de vulnérabilité figurant dans le rapport montre que dans 12 pays, dont 9 en Afrique, les enfants courent un risque extrêmement élevé de ne pas retourner à l’école après la levée des restrictions », lit-on dans le document.

Les filles risquent d’être beaucoup plus touchées que les garçons, nombre d’entre elles seront mariées de force. Alors que les effets de la récession déclenchée par COVID-19 touchent les familles, de nombreux enfants pourraient aussi être contraints de quitter l’école et à entrer dans le marché du travail.

Dans son rapport, Save the Children demande aux gouvernements et aux donateurs de répondre à cette urgence mondiale en matière d’éducation en investissant de toute urgence dans ce secteur car les écoles commencent à rouvrir après des mois de fermeture.

L’organisation exhorte également les créanciers à suspendre le remboursement de la dette des pays à faible revenu dans le monde entier – une mesure qui pourrait libérer 14 milliards de dollars pour l’investissement dans l’éducation. Save the Children demande une augmentation du financement de l’éducation, avec 35 milliards de dollars mis à disposition par la Banque mondiale.

Adou FAYE

LEJECOM

Vous allez aimer lire ces articles

Guinée : la présidentielle fixée le 18 octobre

Côte d’Ivoire: Simone Gbagbo sort de son silence, le RHDP bat la campagne

ATTAQUE DE KOURE AU NIGER AYANT CONDUIT À LA MORT DE HUIT PERSONNES DONT SIX HUMANITAIRES FRANÇAIS LA FORCE BARKHANE ET LES FORCES SPECIALES NIGERIENNES ONT REUSSI A NEUTRALISER LES TERRORISTES RESPONSABLES

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct