Côte d’ivoire: ADO sème à nouveau les graines d’une guerre civile?

Après la chasse aux sorcières dirigée contre Guillaume Soro, le président ADO déchoit Gbagbo de ses droits civiques.

Comme si le calvaire de La Haye ne suffit pas, Laurent Gbagbo vient d’être déchu de son droit de vote et d’être éligible en RCI par le régime d’Alassane Dramane Ouattara.

Dans une interview accordée par Bédié au journal Le Monde, voici une partie de la réaction de ce dernier.

Extrait:

Cyril Bensimon: Vous ne craignez pas que vos propos réveillent les vieux démons de la division apparus avec l’ivoirité ?

HKB: Le mieux est déjà de se charger du démon actuel qui rôde autour des Ivoiriens. Pourquoi cette immigration massive, incontrôlée, armée, menacerait-elle la sécurité des Ivoiriens sans que l’on puisse rien dire ? En quoi l’ivoirité est-elle un démon ? Vous ne parlez pas de francité ? D’arabité ? D’american way of life ? Quel pays n’a pas d’identité ? Laissons là ce débat de mauvaise foi qui ne prospère plus. Pendant un temps, on s’est servi de notions émotionnelles en parlant de xénophobie, de haine des étrangers. Cela ne prend plus en Côte d’Ivoire. Les Ivoiriens sont mûrs.

Vous allez aimer lire ces articles

L’attaque meurtrière dans une réserve naturelle au Niger renforce l’instabilité du Sahel

Des éléments Barkhane déployés au Niger après l’assassinat de six Français

Après l’assassinat de ses membres au Niger, l’ONG Acted déplore que les humanitaires soient « seuls » face aux violences

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct