Malijet.co

Côte d’Ivoire : Lataille Yao Kouakou «il faut qu’on comprenne qu’on ne doit pas mélanger la politique et la technique de l’électricité »

Mercredi 24 Avril 2019– Le centre des métiers de l’électricité (CME) de Bingerville a abrité ce mercredi 24 avril 2019 les journées techniques sur le perfectionnement du système électrique au service du développement, comme constaté sur place par KOACI.

Plusieurs acteurs intervenant dans le métier de l’électricité venus de plusieurs pays ont pris part à ces journées qui vont se dérouler les 24 et 25 avril à Bingerville.

Près de 200 participants ont effectué ce jour le déplacement à Bingerville à cette première journée au cours de laquelle il a été présenté des offres commerciales.

Ahmadou Bakayoko le tout nouveau directeur général de la compagnie ivoirienne d’électricité (CIE) était l’invité d’honneur de cette journée.

Il a expliqué qu’il a pour ambition de réunir ses homologues mais également des fournisseurs qui viendront présenter leurs solutions technologiques.
Lataille Yao Kouakou, président du comité d’organisation de ces journées a soutenu qu’une bonneélectricité Rechercher électricité est facteur de développement d’un pays.

« S’il y a une bonneélectricité Rechercher électricité dans un pays, les investisseurs viennent parce qu’ils savent qu’ils auront de la matière pour produire. On le dit souvent les pays Africains ont le même problème. Donc à ces journées nous avons l’occasion d’échanger ensemble de poser les problèmes et trouver ensemble les solutions. En plus de cela, il y a l’interconnexion et c’est à ça que nous voulons arriver », a-t-il expliqué.

Il a affirmé que l’électricité est une matière et que ça s’échange.

« L’électricité ce n’est pas une matière politique. Lorsqu’on envoi de l’électricité au Mali ou au Burkina, les gens se disent pourquoi nous n’avons pas d’électricité ici et puis on alimente le Mali ? Ce n’est pas ce que nous ne donnons pas ici qu’on envoi au Mali c’est le surplus. On produit pour toute la Côte d’Ivoire. De la même manière quand nous avons des problèmes, nous comptons sur ces pays-là, aujourd’hui il faut qu’on comprenne qu’on ne doit pas mélanger lapolitique Rechercher politique et latechnique Rechercher technique de l’électricité », a conclu Lataille Yao Kouakou.

Notons que ces journées se déroulent sur deux jours et ont enregistré la présence de plusieurs pays.

Koaci

 

Vous allez aimer lire ces articles

Guinée : le ministre Yéro Baldé de l’enseignement supérieur démissionne du gouvernement.

Guinée : Alpha Condé court-t-il vers sa chute ?

Guinée: heurts, urnes détruites et armée en alerte à trois jours d’un référendum à risque

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct