Malijet.co

Gabon : brouille entre Ali Bongo et Julien Nkoghe Bekalé ?

Au Gabon, va-t-on vers une séparation entre le chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba et son Premier ministre Julien Nkoghe Bekalé ?

Les rumeurs sur une éventuelle séparation entre le dirigeant gabonais Ali Bongo Ondimba et son chef du Gouvernement Julien Nkoghe Bekalé ont fini de faire le tour du Gabon. Certains se sont même permis d’évoquer une séparation imminente entre les deux hommes dont on connaît pourtant, par un passé très récent, une certaine entente dans la gestion des affaires de ce pays d’Afrique Centrale. Qu’est-ce qui peut dès lors bien être à l’origine de la brouille entre Ali Bongo et Julien Nkoghe Bekalé au point que le divorce est envisagé ? Une question pour le moment sans réponse, d’autant que les choses sont encore au stade de rumeurs et que le chef du Gouvernement poursuit la mission a lui dévolue.

Aussi, le Premier ministre avait-il effectué un tour, ce 17 février 2020, à la Direction générale des douanes et des droits indirects (DGDDI) dans l’optique de s’enquérir de la mise en œuvre de l’application Sydonia World, nouveau système de dédouanement à l’origine d’une brouille entre son gouvernement et Bolloré ? N’est-ce pas Julien Nkoghe Bekalé qui a rencontré, en semaine dernière, les parents des étudiants gabonais vivant à Wuhan pour les rassurer sur les mesures prises par les autorités en rapport avec le coronavirus qui sévit en Chine ? C’est dire que le Premier ministre n’a pas le temps des rumeurs. Sauf que les choses semblent plus sérieuses qu’on ne le pense, au point d’engendrer des réactions.

Pas n’importe quelles réactions, puisque le groupe parlementaire du Parti démocratique gabonais (PDG), s’est invité au débat autour d’un éventuel changement de Premier ministre. « Le changement de Gouvernement ne constitue en rien une solution miracle aux nombreux problèmes que connait le pays. L’heure est donc au travail, au travail d’ensemble dans un climat de paix sociale, de stabilité politique et institutionnelle », a déclaré Martin Mabala, président du groupe parlementaire du Parti démocratique gabonais. A noter que des noms comme ceux d’Alain-Claude Bilie-By-Nze, de Denise Mekam’ne, Rose Christiane Ossouka Raponda, entre autres, sont évoqués pour remplacer le Premier ministre à son poste. Qu’en est-il ? Affaire à suivre.

AFRIK

Vous allez aimer lire ces articles

Côte d’Ivoire: le ministre Mabri victime d’un grave accident, son chef de protocole décédé

Coronavirus : « Sur LCI, des propos qui sont une insulte à l’Afrique et à l’humanité »

Burkina-Faso : 394 milliards pour lutter contre le Covid-19

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct