Transporté à la décharge de Daresalam pour des fins d’incinérations, les citoyens riverains sont venus ramasser ses poulets avaries non seulement pour les fins de consommations mais aussi dans le but de commercialisation à vil prix sur le marché guinéen.
Invité chez nos confrères de la radio Espace Fm dans l’émission les grandes gueules, Boubacar Barry ministre du commerce a rectifié le tir que ce n’est pas son département qui est responsable de ce stock.
 
« les conteneurs de poulets et de viandes qui arrivent ou importés au port de Conakry, ne sont pas contrôlés par les services de l’Office nationale de contrôle de qualité établi au port de Conakry, c’est fait par les services de contrôle de qualité des ministère concernés à savoir le ministère de la pêche ou de l’élevage… La responsabilité de mon département n’est nullement engagé dans cette affaire même si nos activités de contrôles sont complémentaires…. »
 
Pour le moment, une concertation est en cours entre le ministère de l’élevage et celui du commerce pour réfléchir sur comment intercepter ses poulets avaries pour assainir le marché guinéen.