Guinée: Alpha Condé réconforte les victimes des violences post-électorales

Le président guinéen, Alpha Condé était à l’hôpital militaire du camp Samory Touré pour apporter son soutien aux patients. A l’occasion, il a rappelé que tous les guinéens sont égaux devant la santé et la loi.

 

En Guinée Conakry, le chef d’Etat a rendu visite aux victimes des violences post-électorales de ces derniers jours. Ces violences ont fait une trentaine de morts selon l’opposition.

Accompagné du ministre de la Défense Mohammed Diané, le président guinéen prend des nouvelles des patients et leur adresse un geste de soutien : « Que ce soit les militaires ou les civils, nos médecins ont fait des efforts extrêmement importants, de façon indifférente, qu’ils soient militaires ou civils, parce que tous les Guinéens sont égaux devant la santé et devant la loi », explique-t-il à RFI.

De son côté, le chef de file de l’opposition guinéenne continue de réclamer sa victoire. « Je ne veux pas que les gens considèrent que cet allègement, si on peut l’appeler ainsi, doit occulter l’objectif que nous avons : celui de défendre la victoire que l’on a acquise dans les urnes et de refuser par tous les moyens le hold-up électoral que M. Alpha Condé est en train de préparer »a prévenu Cellou Dalein Diallo.

L’opposant évoque un « hold-up électoral » lors de la proclamation des résultats globaux provisoires de la présidentielle du 18 octobre dernier. «…nous avons vu les manœuvres d’Alpha Condé pour faire établir d’autres procès-verbaux avant la centralisation des résultats et la totalisation par la Commission électorale nationale indépendante. C’est pour cette raison que nous avons décidé de mettre à la disposition de la presse nos résultats, et nous sommes convaincus d’avoir remporté cette élection. Nous pouvons le prouver, car nous avons recueilli 85 % des copies des procès-verbaux des bureaux de vote », a-t-il fait savoir.

Source : RFI

Vous allez aimer lire ces articles

Pour Alger, la France « joue avec le feu » au Sahel

Guergarate : Le blocage de la libre circulation des personnes et des biens menace la paix et la sécurité dans la région du Maghreb et du Sahel

Ghana : l’ancien président Rawlings enterré le 23 décembre

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct