Le président de la Commission de l’Union africaine (UA), Moussa Faki Mahamat, a défendu mercredi l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) contre les attaques du président américain, Donald Trump, qui a dénoncé sa gestion du nouveau coronavirus et menacé de suspendre la contribution américaine.

 

“Je suis surpris d’apprendre que le gouvernement américain mène campagne contre les dirigeants mondiaux de l’OMS”, a écrit M. Faki sur son compte Twitter, ajoutant que l’UA soutenait “pleinement” le directeur général de l’OMS, l’Éthiopien Tedros Adhanom Ghebreyesus.Le président Trump s’est emporté contre l’OMS, jugée trop proche à ses yeux de Pékin, mardi lors de son point de presse quotidien depuis la Maison Blanche. “Tout semble très favorable à la Chine, ce n’est pas acceptable”, a-t-il ainsi déclaré.Il a menacé de suspendre le financement américain à l’OMS, dont les Etats-Unis sont le principal contributeur. “Je ne dis que pas que je vais le faire, mais nous allons examiner cette possibilité”, a-t-il affirmé.M. Trump a notamment critiqué la décision de l’OMS de se prononcer contre la fermeture des frontières aux personnes provenant de Chine au début de l’épidémie.Dans son message sur Twitter mercredi, M. Faki a réclamé plus de coopération internationale pour faire face au coronavirus.”L’attention devrait rester sur le fait de combattre collectivement le Covid-19, en tant que communauté mondiale unie”, a-t-il ajouté. “Le temps de rendre des comptes viendra” plus

Source : AFP