Malijet.co

Le Maroc à la 26e position des pays les plus accueillants pour les expatriés

Le Royaume du Maroc est notamment plébiscité pour son accueil, mais son économie reste un frein pour de nombreux travailleurs étrangers.

La plateforme en ligne pour expatriés, Inter Nations, a publié son étude des endroits les plus accueillants pour les expatriés en 2019. Cette année encore, Taïwan se retrouve en tête du classement, encensée pour sa qualité de vie et l’accessibilité de son système de santé. En deuxième position se trouve le Vietnam, plébiscité de son côté pour son mode de vie abordable et sa population locale. Le Portugal clôture le trio de tête: la population locale est également qualifiée de particulièrement sympathique et accueillante, et le pays est aussi apprécié pour son mode de vie peu stressant, sain et sécurisé.

La population locale plébiscitée…

Le Maroc de son côté se classe 26ème sur les 64 pays recensés dans le sondage. Le royaume gagne ainsi six rangs par rapport à l’année dernière (32ème en 2018). Comme au Portugal et Vietnam, les expatriés trouvent la population locale “amicale”et sont “personnellement heureux”. La vie numérique et l’économie du pays sont cependant ses principaux points faibles.

Le Maroc obtient son meilleur score dans la catégorie “Bonheur personnel”, où il se classe en 7e place sur 64 pays, soit un gain de 32 places.

“Près de neuf expatriés sur dix (87%) jugent que les locaux ont une attitude amicale envers les résidents étrangers (contre 65% dans le monde), quatre sur cinq (79%) sont satisfaits de la convivialité générale de la population (contre 68% dans le monde)”, explique InterNations dans un communiqué.

Le royaume est aussi le pays où les expatriés se disent les plus satisfaits dans leurs relations personnelles. 80% des personnes interrogées disent également être satisfaites de leur vie, soit un score au-dessus de la moyenne mondiale qui est de 74%. Le climat et la météo contribuent aussi au score du Maroc.

…mais une économie locale peu satisfaisante

Cependant, le pays est plus durement noté par l’Index de qualité de vie. En effet, les expatriés sont moins satisfaits par l’accessibilité de l’administration publique en ligne, la disponibilité de loisirs ou encore le système de santé.

Le Maroc se classe ainsi parmi les 10 pays les moins bien classés du monde pour chacun de ces facteurs.

Le pays se classe aussi “médiocrement” dans l’indice de “travail à l’étranger”(36ème) et sombre même à la 50ème place de la sous-catégorie “Économie et sécurité du travail”“Moins de deux expatriés sur cinq (36%) jugent l’état de l’économie marocaine de manière positive (contre 63% au niveau mondial), 6% seulement affirment qu’elle est très bonne (contre 24% au niveau mondial)”, explique le site.Les pays les moins accueillants pour les expatriés sont le Koweit, l’Italie ou encore le Nigéria. Le Koweït se classe en dernière position pour sa troisième année consécutive. Le pays est en effet particulièrement critiqué pour sa population “peu accueillante envers les étrangers”.

   Par Salma Khouja

XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX

Le Conseil de la Ligue arabe se félicite des efforts entrepris par le Roi Mohammed VI pour la protection d’Al-Qods

Le Conseil de la Ligue des États arabes, réuni au niveau des ministres des Affaires étrangères, a salué mardi dernier les efforts entrepris par le Roi Mohammed VI, Président du Comité Al-Qods, pour la protection de la ville d’Al-Qods Al Sharif .

Dans une résolution sanctionnant les travaux de la 152è session du Conseil de la Ligue des Etats Arabes, les ministres arabes des Affaires étrangères ont salué “les efforts déployés par Sa Majesté le Roi, en sa qualité de président du Comité Al-Qods, pour la protection d’Al Qods et ses lieux saints et le soutien à la résistance du peuple palestinien”.

Le Maroc était représenté à cette réunion par une délégation conduite par la secrétaire d’État auprès du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Mme Mounia Boucetta, et composée notamment de l’ambassadeur du Maroc au Caire et représentant permanent du Royaume auprès de la Ligue arabe, M. Ahmed Tazi.

La secrétaire d’Etat avait affirmé dans une précédente allocution que la cause palestinienne demeure “au coeur du conflit au Moyen-Orient et aucune paix globale et durable ne peut être imaginée sans un règlement de cette question”.

Cette cause, a-t-elle dit, jouit de la pleine sollicitude du Roi Mohammed VI, président du Comité Al Qods, qui ne cesse d’entreprendre les efforts en soutien aux droits légitimes du peuple palestinien à l’établissement de son Etat indépendant sur les frontières du 4 juin 1967 et avec Al Qods-Est comme capitale, sur la base des résolutions internationales afférentes et de l’initiative de paix arabe et selon la solution à deux Etats, retenue par la communauté internationale pour mettre fin au conflit palestino-israélien.

La Secrétaire d’Etat a, par ailleurs, appelé à s’attacher aux éléments communs qui renforcent la cohésion interarabe dans le sillage des tensions qui sévissent dans la région.  “Dans le cadre des liens historiques profonds, des relations de solidarité permanente et du partenariat stratégique renouvelé le liant à ses frères de tout le monde arabe, le Royaume du Maroc réitère son appel à s’attacher aux éléments communs qui renforcent la cohésion interarabe dans le sillage des tensions qui sévissent dans certains de nos pays“, avait soutenu Mme Boucetta.

Atlasinfo

 

Source: Aujourd’hui Mali

Vous allez aimer lire ces articles

”Nelson Mandela responsable de la xénophobie en Afrique du Sud”, selon un écrivain ghanéen

Deux véhicules de la Croix Rouge braqués dans l’Ouest du Niger

RUSSAFRIQUE : Une autre dimension de Poutine, l’autre tsar russe

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct