Malijet.co

Les réfugiés camerounais au Nigeria refusent l’aide humanitaire de Yaoundé

Un groupe d’activistes présenté comme porte-parole des réfugiés camerounais au Nigeria, vient de refuser l’aide humanitaire de Yaoundé.

Les activistes disent s’exprimer au nom des 20 000 réfugiés camerounais au Nigeria, « Nous n’acceptons aucune aide et ne voulons aucune visite du gouvernement camerounais », pouvait-on lire dans une correspondance adressée au bureau du HCR à Abuja.

Pour rappel, le gouvernement avait lancé un plan d’urgence d’assistance humanitaire en faveur des populations victimes de la situation sécuritaire dans les régions du Nord ouest et du sud-ouest.

Le gouvernement a par ailleurs initié un plan de reconstruction des deux régions anglophones estimé à 12,7 milliards FCFA. Plusieurs centaines de millions FCFA ont déjà été collectés par les Camerounais de différentes chapelles politiques dans le cadre de ce plan d’urgence d’assistance humanitaire.

Mais les  »représentants » des réfugiés semblent insensibles à toutes ces initiatives prises par le gouvernement en indiquant qu’aucune aide ne sera acceptée du gouvernement camerounais.

La correspondance est aussi marquée par un certain nombre d’exigences dont principalement « la libération sans conditions de tous les prisonniers que ce conflit a générés et l’ouverture des négociations sous l’égide des Nations unies et de l’Union africaine ». Pour les activistes, aucune négociation ni aucun dialogue ne pourra se tenir sans avoir au préalable libéré les leaders sécessionnistes.

Le président français Emmanuel Macron a également interpellé le chef de l’Etat Camerounais sur la nécessité de mettre en place la régionalisation et de rendre les populations des différentes régions du pays beaucoup plus autonomes. C’est ce qui pourra garantir la paix et la stabilité du pays.

Paul Biya prendra t-il en compte ce conseil d’Emmanuel Macron? Seul l’avenir nous le dira.

Afrikmag

Vous allez aimer lire ces articles

L’émergence africaine existe-t-elle vraiment ?

Uemoa : Baisse du montant moyen des soumissions hebdomadaires en mai

Financement du G5 Sahel : « 423 malheureux millions d’euros, cela constitue un non-sens », selon le président malien IBK

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct