Malijet.co

Malawi-Crime rituel : Un homme condamné à mort pour le meurtre d’un albinos

Un homme a été condamné à mort vendredi pour le meurtre d’un adolescent albinos dans une affaire qui est devenue un enjeu de campagne avant les élections nationales de ce mois-ci.

La croyance en la sorcellerie est répandue dans les zones rurales du Malawi, l’un des pays les plus pauvres du monde, incitant les meurtres rituels. Les personnes atteintes d’albinisme sont les plus ciblées car plusieurs pensent que certaines parties de leur corps peuvent accroître leur richesse.

Selon le juge Mclean Kamwambe, la condamnation de cet homme (la première punition de ce genre pour l’enlèvement et le meurtre de personnes atteintes d’albinisme), est un avertissement sévère aux délinquants potentiels.

« La peine de mort est appropriée car elle reflète un sens de la justice dans les circonstances », a-t-il déclaré à la Haute Cour du Malawi.

Le juge a déclaré que les meurtres et enlèvements d’albinos depuis 2014 avaient entaché l’image internationale du Malawi et avaient réduit le pays à « un état de terreur ».

L’accent mis sur les meurtres d’albinos a déclenché des accusations parmi les politiciens avant les élections du 21 mai, le principal parti d’opposition, le Parti du Congrès du Malawi (MCP), accusant le gouvernement de faire peu pour arrêter ces meurtres.

Le gouvernement, qui a ouvert une enquête judiciaire sur les assassinats et les enlèvements, a nié cette affirmation en soulignant qu’il ne pouvait pas s’ingérer dans le travail de la police et des tribunaux.

Le gouvernement a également offert des récompenses en espèces pour des informations sur les enlèvements et les meurtres, qui ont atteint au moins 150 depuis 2014 selon les Nations Unies.

Selon la décision du tribunal, le condamné de 28 ans a avoué le meurtre et a déclaré qu’il voulait utiliser les parties du corps de la victime, 19 ans, pour s’enrichir sur les instructions d’un sorcier du Mozambique.

Les superstitions, les stigmates, les mutilations et les meurtres de personnes atteintes d’albinisme sont fréquents dans certains pays d’Afrique australe et orientale. Des cas ont été enregistrés en République démocratique du Congo, en Tanzanie, au Mozambique et en Afrique du Sud.

Afrikmag

Vous allez aimer lire ces articles

Guinée : Arrestation d’une suspecte sur le meurtre d’un taxi-motard

L’insécurité gagne du terrain au Burkina Faso

Burundi : Un militant du CNL décède et plusieurs blessés

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct