Maroc : Quand le mariage religieux sert de couverture au viol de mineures

Un ressortissant d’un pays du Golfe a été arrêté dans la ville de Fès, au Maroc, sur ordre du procureur général qui l’accuse d’avoir exploité sexuellement des mineures sous couvert de mariage religieux.

Le mis en cause a été piégé et interpellé en flagrant délit par les enquêteurs suite à une plainte déposée par l’une de ses victimes.

Le journal arabophone Al Massae précise que le procureur a ordonné l’ouverture d’une enquête suite à une plainte déposée par l’une des victimes. La jeune fille avait confié aux enquêteurs que l’intéressé l’avait séquestrée, torturée et exploitée sexuellement.

Selon Al Massae, le suspect trainait derrière lui une sulfureuse réputation d’homme qui avait l’habitude d’épouser des filles mineures en usant du mariage religieux et donc sans passage par le mariage civil qui, selon la loi marocaine, requiert l’approbation de la justice.

Le quotidien raconte que les enquêteurs de la police judiciaire « lui ont tendu un piège en coordination avec la plaignante ».

« Le mis en cause a été attiré vers la maison où il détenait la femme en question, avant d’être arrêté et emmené vers le poste de police », précise le média.

Afrikmag

Vous allez aimer lire ces articles

Le Niger passe en zone rouge

Guinée : Alpha Condé confirme la date de l’élection présidentielle

Isabel dos Santos quitte la présidence d’Unitel, premier opérateur téléphonique angolais

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct