Malijet.co

Niger: un an après le rapt du père Maccali, sa paroisse prie pour sa libération

Cela fait un an que le père Pier Luigi Maccali a été enlevé au Niger. Ce prêtre italien travaillait depuis onze ans pour la Société des missions africaines, dans la paroisse de Bamoanga, dans le sud-ouest du pays.

C’est à son domicile, dans la commune de Makolondi, au sud de Niamey, que le père Pier Luigi Maccali a été pris en otage par des hommes armés venus de la frontière burkinabè. Depuis, le rapt n’a toujours pas été revendiqué.

Un an après, des centaines de personnes étaient attendues ce mardi soir à Créma, une petite ville du nord du l’Italie. Le diocèse du père Pier Luigi Maccali a invité les paroissiens à marcher et prier pour la libération du prêtre dont ils n’ont plus la moindre nouvelle.

Le dernier à s’être exprimé sur le sujet est le porte-parole du gouvernement burkinabè, Rémi Dandjinou, en avril, lors d’une interview sur la Rai, la chaîne publique italienne. Le ministre explique que le père Luigi est en vie, de retour au Niger après un passage par le Burkina Faso et le Mali. Une version contestée par une source nigérienne qui affirme à RFI que le religieux serait à ce jour détenu au Mali.

L’église du père Luigi, à Makolondi au Niger, a quant à elle fermé cette année, pour des raisons de sécurité. Les paroissiens doivent se déplacer dans les communes voisines pour assister aux messes le dimanche. « Cet enlèvement a porté un grand coup à cette communauté chrétienne, explique le père Eric Medagbe, chargé de communication pour l’archidiocèse de Niamey. Mais on continue de prier pour la paix ».

Le père Luigi a beaucoup travaillé pour la population, dans le développement humain. Il a travaillé pour la construction des écoles, de postes de santé, de beaucoup de choses en faveur de la population. Il manque aussi bien à sa paroisse qu’à toute l’Eglise du Niger.

RFI

Vous allez aimer lire ces articles

Niger : saisie d’une importante quantité de drogue au poste de Tahoua

DÉVELOPPEMENT TECHNOLOGIQUE

Sénégal: remous politiques après le limogeage de plusieurs hauts fonctionnaires

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct