Nigeria-Egypte: Solutions au développement de l’Afrique selon Buhari

Le forum de deux jours sur la paix, la sécurité et le développement qui se déroule à Assouan, en Egypte, a offert une opportunité à un participant de proposer des solutions au développement en Afrique.


Le Président nigérian, Muhammadu Buhari, a déclaré hier mercredi lors de la séance d’ouverture du forum que le règlement des conflits dans les pays africains reste un élément clé du développement global du continent. A cette solution, il faudra adjoindre l’impératif de faire taire les armes sur le continent et d’empêcher les conflits de naitre.

Le forum qui est placé sous le thème « l’Afrique que nous voulons » vise à assurer un entretien durable pour le dialogue et l’interaction entre les dirigeants et experts africains, à investir dans les différentes ressources du continent africain et à encourager les institutions de financement internationales à financer les projets de développement sur le continent noir.

En vue de trouver une solution durable aux conflits sur le continent, Buhari a déclaré en tant qu’africains « les conflits ont des effets dévastateurs sur nos sociétés et militent contre nos progrès. A cet égard, la nécessité de faire taire les armes ne peut être surestimée ».

Afin de réaliser sa vision panafricaine d’une Afrique intégrée, prospère et pacifique, dirigée par ses propres fils et représentant une force dynamique sur la scène mondiale, le Président nigérian a déclaré que « Nous, au Nigeria, avons déjà pris la décision stratégique de supprimer les barrières qui ont entravé la libre circulation de notre peuple à l’intérieur du continent en introduisant la délivrance de visas au point d’entrée au Nigéria à toutes les personnes détenant un passeport des pays africains avec effet à partir de janvier 2020 ».

En ce qui concerne l’indépendance financière du continent, Buhari a fait noter que l’Afrique devra prendre son destin en main en minimisant la dépendance à l’égard du financement des donateurs pour l’exécution de son programme vital de paix, de sécurité et de développement.

A propos de la lutte contre l’insécurité, Buhari a mis l’accent sur la lutte contre la corruption, la croissance inclusive et la nécessité d’accorder une grande priorité à la promotion du bien et de l’inclusion de sorte à favoriser l’autonomisation des femmes et des jeunes.

Pour sa part et pour parvenir à la paix, le Président égyptien Abdel Fattah Al Sissi a fait remarquer que les capacités des pays et des gouvernements sur leurs territoires devraient être renforcées et a souligné l’importance de « trouver des solutions africaines aux problèmes africains ».

Précisons qu’en plus de l’hôte du forum, Abdel Fattah Al Sissi, cinq Présidents prennent part à la rencontre en Egypte. Ils sont le nigérian Muhammadu Buhari, le tchadien Idriss Deby Itno, le sénégalais Macky Sall, le nigérien Mahamadou Issifou et le comorien Azali Assoumani ainsi que des chefs de gouvernement dont le togolais Komi Selom Klassou.

KOASI

Vous allez aimer lire ces articles

Pierre Buyoya, ancien président burundais à propos de sa condamnation au Burundi : « Les preuves des faits reprochés aux accusés n’ont jamais été présentées ni démontrées »

Affaire Pierre Buyoya : où est la vérité ?

Quatre ans après le rapt de Jeffrey Woodke jamais retrouvé: Un autre amérin enlevé dicaans la nuit de lundi à la frontière Mali-Niger

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct