Malijet.co

R.D Congo: Les touristes interdits d’accès au parc national

Les autorités de la République Démocratique du Congo ont déclaré mardi qu’elles interdisent aux touristes d’entrer dans le parc national de Virunga. Cette décision fait suite à des enquêtes sur l’enlèvement de deux Britanniques dimanche.

Des hommes armés ont tendu une embuscade à Robert Jesty; Bethan Davies et à leur chauffeur vendredi dans les régions frontalières instables de l’est du Congo. Ils les ont relâchés trois jours plus tard.

La gardienne du parc Rachel Makissa Baraka, 25 ans, a été tuée en essayant de les défendre.

« La suspension du tourisme est entreprise comme mesure de précaution supplémentaire tandis qu’une enquête est menée sur les événements récents », ont déclaré les autorités dans un communiqué.

Il a été déclaré que la suspension resterait en vigueur jusqu’au 4 juin.

L’Est du Congo a connu des vagues successives de violence au cours du dernier quart de siècle et a été l’épicentre de deux guerres entre 1996 et 2003 qui ont tué des millions de personnes, principalement par la faim et la maladie.

Les groupes rebelles et les milices contrôlent encore de vastes zones du territoire.

Pas moins de 175 gardes sont morts en protégeant le parc, qui se trouve dans les montagnes escarpées et les plaines volcaniques adjacentes au Rwanda et à l’Ouganda.

Depuis que le tourisme a été relancé en 2014, le parc national des Virunga, le plus ancien parc national d’Afrique, a accueilli plus de 17 000 visiteurs, désireux de voir ses rares gorilles de montagne ou de gravir le volcan Nyiragongo.

Afrikmag

Vous allez aimer lire ces articles

Cameroun : derniers recours post-électoraux avant verdict

Burkina Faso: Construction du mémorial de Thomas Sankara

Tanzanie: L’incroyable montant proposé par la famille du milliardaire enlevé, pour le retrouver

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct