Malijet.co

Ramadan au Sénégal : comment Auchan a empêché les spéculations

La chaîne de distribution française Auchan a marqué l’esprit des Sénégalais pour ce Ramadan 2018, pour avoir empêché toute spéculation sur les denrées de première nécessité.

Finies les spéculations ? Tout porte à le croire avec la présence remarquée des magasins Auchan au Sénégal, notamment en ce début de Ramadan. Pour cette année 2018, les ménages sénégalais peuvent pousser un ouf de soulagement, pour la bonne et simple raison qu’ils n’ont pas vécu la hausse vertigineuse des prix des denrées toujours imposée par les commerçants, en début de Ramadan. Le messie n’est autre que la chaine de distribution Auchan, qui a fini d’étendre ses tentacules à Dakar et dans la région de Thiès.

Selon Fatou Kane, ménagère, « très honnêtement, au début, je ne voulais pas d’une présence étrangère dans le commerce au Sénégal. Mais là, j’ai changé d’avis parce que nous trouvons nos comptes avec l’installation d’Auchan. Je vis à Thiès depuis plus de quarante ans, et pour la première fois, je ne vis pas de spéculation à la veille du Ramadan, comme cela a été le cas toutes les années précédentes. Comme vous le savez, à la veille de chaque début de Ramadan, les prix de l’oignon, de la pomme de terre, parfois du sucre, du lait, entre autres, augmentent. Mais cette année, je ne sais même pas si les commerçants ont augmenté les prix de ces denrées, car, très tôt, Auchan avait annoncé ses prix qui seront maintenus jusqu’au 20 mai. Une vraie bouffée d’air, en tout cas pour moi ».

Même son de cloche chez Boubacar Bâ, menuisier métallique, qui applaudit des deux mains la présence « miraculeuse » des boutiques Auchan. « Ce que j’apprécie dans la présence d’Auchan, c’est que les prix, fixés depuis le début du mois de mai, n’ont pas changé. Et ce, jusqu’au 20 de ce même mois. Ce qui signifie clairement que nous n’allons vivre aucune spéculation sur les prix des denrées en ce début de Ramadan qui commence ce jeudi 17 mai. C’est extraordinaire et aucun citoyen n’en revient, d’autant que nous avons l’habitude de subir les affres des commerçants sénégalais à chaque début de ramadan ».

« Pour une fois, on est sorti du joug des commerçants sénégalais sans scrupule, qui n’hésitent pas à hausser les prix des denrées à chaque occasion. Ils ont l’habitude de le dire ” le commerçant doit vivre. Il est donc libre d’acheter à 500 FCFA pour vendre à 650 ou 750 FCFA. D’accord, mais dans ce cas, il faut admettre aussi que Auchan est libre d’acheter à 500 FCFA et de vendre à 525 FCFA, pour le bien de tous. Car, là, ce sont des petits profits que Auchan réalise sur les Sénégalais, qui ne s’en sentiront que heureux. Comme on dit, qui paie moins cher s’enrichit. Donc Auchan enrichit les Sénégalais », scande Abibatou Dia, couturière.

Des témoignages qui en disent long sur l’épine enlevée du pied du Sénégalais lambda, notamment en ce début de Ramadan 2018, qui, visiblement, s’annonce sous de bon auspices, grâce à… Auchan. Ramadan Moubarak !!!

Afrik

Vous allez aimer lire ces articles

Comment sauver les rhinocéros ?

Malawi: Les albinos réclament justice

Aliko Dangote: Un de ses proches collaborateurs tué en Ethiopie

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct