Malijet.co

RDC : mobilisation avortée pour Martin Fayulu

Alors que Félix Tshisekedi s’apprête à prendre les commandes de la RDC, Martin Fayulu ne décolère toujours pas. Celui qui se considère comme le seul président légitime de la RDC devait s’adresser à ses partisans à Kinshasa lundi, mais son meeting, fortement encadré par la police anti-émeute, n’a pu rassembler qu’une cinquantaine de personnes selon l’AFP.

Eve Bazaiba, secrétaire général du MLC a quant à elle une autre version de ce rassemblement manqué : “Le président Martin Fayulu devait s’adresser à la base mais on a trouvé les lieux assiégés par la police, armés jusqu’aux dents. Ils ont cassé le podium. Ils ont pris les baffles et ils ont procédé à l’arrestation de 4 militants”, a-t-elle confié.

Des heurts ont par ailleurs éclaté entre les militants de la coalition Lamuka et ceux de l’UDPS. À l’image de leur leader, les pro Fayulu restent amers après la validation de la victoire de Félix Tshisekedi qu’ils considèrent toujours comme un hold-up électoral.

“Les gens que vous voyez ce sont des citoyens paisibles congolais qui veulent réclamer la vérité des urnes. La Cour suprême en collaboration avec Felix Tshisekedi et (Joseph) Kabila ont eu à duper le peuple congolais. Et nous savons bien que ces élections n’ont pas été obtenues facilement et voilà que nous nous retrouvons dans une situation de crise”, a regretté Hudoge Ndombasi, étudiant et supporter de la coalition Lamuka.

C’est dans ce contexte que le nouveau président congolais devra prêter serment jeudi, selon des sources concordantes. Une farce pour les pro-Fayulu.

Vous allez aimer lire ces articles

‘’Ce que m’inspire l’interview du Président Issoufou Mahamadou dans Jeune Afrique’’

Un adolescent marocain met sa vie en péril pour sauver un enfant tombé dans un puits

Internet: les 10 pays les plus connectés d’Afrique

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct