Malijet.co

République Démocratique du Congo : Jean pierre Bemba acquitté de ses peines !

Le 8 juin dernier, Jean Pierre Bemba a été déchargé des peines qui pesaient sur lui par les Nations-Unis. Cette décision d’acquittement suscite des réactions de part et d’autre. Vendredi 8 juin dernier, la Cour pénale internationale (CPI) a acquitté en appel l’ex-vice- président et chef de guerre  de la République démocratique du Congo. Condamné depuis 2016 pour « crimes de guerre » et « crimes contre l’humanité » en Centre-Afrique dans les années 2002, Jean Pierre Bemba vient d’écourter sa peine. Il avait été incarcéré pour 18 ans.  La plus haute peine prononcée par la CPI depuis sa création jusqu’en 2016.

Jean Pierre Bemba n’a jamais reconnu les faits qui lui sont reprochés, car, dit-il, les troupes envoyées en Centre-Afrique et ayant perpétré toutes ces violations contre les droits de l’homme ne suivaient aucunement ses ordres.

Cette libération intervient après que ces erreurs judiciaires aient été constatées dans son dossier.  La révélation de ses erreurs lui vaudrait désormais une mise en liberté par la CPI.

Cette libération a donné lieu à une grande émotion parmi ses partisans au Congo. Jean Pierre Bemba serait appelé à être candidat de son parti, le MLC,  lors des élections prochaines prévues pour le 23 décembre 2018. « J’apprends avec joie et soulagement l’abandon des charges qui pesaient sur JP Bemba. Mes premières pensées vont à sa famille et à ses partisans. Son retour sur la scène politique congolaise sera sans nul doute un renfort considérable pour le camp de l’alternance », écrit Félix A. Tshisekedi sur son compte Twitter. De son côté, Moise Katumbi félicite également son compatriote via son compte Twitter : « Félicitations à mon compatriote JP Bemba. Son acquittement montre que la vérité finit toujours par triompher. À ceux qui utilisent encore des faux procès, cette décision marque le début d’une nouvelle ère de justice pour la RDC. Aujourd’hui est un grand jour pour les Congolais ! »

Cette libération laisse transparaitre certaines questions vu le contexte politique du Congo. Pourquoi avoir attendu ce moment des élections, un moment où l’opposition est quasiment en manque de candidat, pour libérer Jean Pierre Bemba ? Après la mort d’Étienne Tshisekedi et l’exil de Moise Katumbi, nous savons que l’opposition est désorientée. Les élections depuis 2015 ont été reportées d’année en année. Cette libération ne serait-elle pas politique ?

Notons que des organisations en charge des droits de l’homme condamnent cette libération comme étant une violation à l’égard du droit des victimes.

Fousseni TOGOLA

 

Source: Le Pays

Vous allez aimer lire ces articles

Sommet du G7 : Un cercle pour convaincre Trump des valeurs du multilatéralisme !

Le jugement de Jacob Zuma repoussé par faute d’argent !

Les 10 meilleurs ministres africains des Finances

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct