Malijet.co

Tchad: Les assassins présumés de la commerçante chinoise arrêtés

Le ministre de l’administration du territoire, de la sécurité publique et de la gouvernance locale, Ahmat Mahamat Bâchir a présenté ce mardi 19 juin 2018 deux présumés assassins et deux de leurs complices de l’expatriée chinoise tuée par balles à la veille de la fête du ramadan.

Les faits remontent au 14 juin dernier à la veille de la fête d’Aïl el fitr Al Moubarak (Ramadan). Aux environs de 19h sur l’avenue Maldom Bada Abbas, un groupe de jeunes à bord d’une Corolla non immatriculée tente de braquer Wang Liang Fen, une expatriée chinoise âgée de 50 ans qui trouve la mort. Arrivé sur les lieux, le ministre de l’administration du territoire Ahmat Mahamat Bâchir a donné aussitôt des instructions pour que ces assassins soient appréhendés. Après quelques jours de recherches, deux présumés assassins (Djamal Dramane Souleymane, le chef de Gang et Abbas Tom Irobeï) et deux de leurs complices dont l’un (Mbaïham Valery), ex-employé de la victime sont arrêtés. Selon Ahmat Mahamat Bâchir, trois autres brigands sont encore dans la nature. «Dans les heures qui suivent, nous mettrons la main sur eux, car nos forces de sécurité les ont déjà identifiés. Par ailleurs, le véhicule de l’entreprise chinoise de vente de chaussures et la Corolla qui a permis de braquer la défunte sont retrouvés», précise-t-il.

 Le ministre d’assurer que d’autres cellules de brigands opérant au centre du pays, à l’Est et à Hadjer-Lamis qui braquent les véhicules des organismes internationaux seront eux aussi arrêtés. «La perquisition du domicile de Tom, l’un des braqueurs a permis de récupérer cent quarante-cinq munitions et 2 chargeurs Akm vides ainsi que 2 ports-chargeurs (Dolo-Dolo)»,complète-t-il. Pour lui, en s’attaquant aux expatriés, ces malfrats veulent saper les relations qui lient le Tchad avec ses partenaires.

Remerciant les autorités tchadiennes pour leur travail, le 1er conseiller, chargé des affaires à l’Ambassade de la République populaire de chine au Tchad Fang Yunlong espère que ces assassins soient sévèrement punis. «Nous demandons aux autorités tchadiennes de prendre des mesures nécessaires pour renforcer la protection de la communauté chinoise et leurs investissements au Tchad. Notre Ambassade ne ménagera aucun effort de concert avec le gouvernement pour protéger les droits et intérêts légitimes de nos ressortissants », note-t-il.

Pour le procureur général Youssouf Tom, l’acte a été choquant, car il est orienté contre une expatriée faisant des affaires dans notre pays. «Cela pouvait facilement entamer les relations diplomatiques entre nos deux Etats, nous en sommes conscients. Et le droit positif n’a pas de limites, il va s’appliquer à tous ces délinquants de manière rigoureuse », assure-t-il.

Stanyslas Asnan

Source: lepaystchad

Vous allez aimer lire ces articles

Côte d’Ivoire : au moins 15 morts dans des inondations

Soudan du Sud: le rebelle Machar est arrivé en Ethiopie pour des pourparlers de paix

La Libye depuis Kadhafi : le pays où les réfugiés n’existent pas

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct