Malijet.co

Tchad : un laboratoire mobile pour surveiller les fièvres hémorragiques virales

Le ministre de la Santé publique, Pr. Mahamoud Youssouf Khayal, a visité jeudi à N’Djamena le laboratoire mobile de surveillance des fièvres hémorragiques virales, en présence de l’ambassadeur de la République Fédérale d’Allemagne au Tchad, Dr. Jakob Haselhuber, et du représentant résident de l’Organisation mondiale de la santé au Tchad, Dr. Jean Bosco Ndihokubwayo.

Le laboratoire mobile est à mesure de diagnostiquer une dizaine des pathologies d’origine virale dont le virus Ebola.

La visite à permis d’évaluer la capacité des techniciens, la structure d’accueil du laboratoire mobile afin de faire des suggestions pour une bonne amélioration de travail, selon le ministère de la Santé publique.

“Tous ces gens qui travaillent ici, y compris les chercheurs du laboratoire, ont été formés au Tchad. Ces jeunes qui ont été formés ont suivi des formations complémentaires en Allemagne et au Mali. Ils sont capables maintenant d’utiliser tous les appareils les plus sophistiqués”, a déclaré le ministre de la Santé publique, Pr. Mahamoud Youssouf Khayal.

Le laboratoire mobile à pour mission de détecter et surveiller les maladies hautement pathogènes non diagnostiquées dans les hôpitaux telles que la maladie à virus Ebola, la fièvre de Lassa, la fièvre de la vallée du Rift, la fièvre jaune, la maladie à virus Zika, la diphtérie, la dengue, la Ffèvre hémorragique Crimée-Congo et d’autres agents pathogènes dangereux.

alwihdainfo

Vous allez aimer lire ces articles

Rwanda: Le régime de Kagame traité “d’assassin” et de “dictateur”

Voyager en Europe : nouvelles règles pour l’obtention d’un visa Schengen

Interdit de prêche à Abidjan: Le Cherif Ousmane Madani Haïdara s’explique

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct