Un pick-up de la gendarmerie ivoirienne endommagé par un engin explosif improvisé

Un pick-up de la gendarmerie ivoirienne a été endommagé, vendredi, par un engin explosif improvisé (EEI) dans le Nord-Est de la Côte d’Ivoire.

Selon des sources sécuritaires, 36 éléments de la gendarmerie à bord de deux pick-up et cinq motos sont «tombés dans une embuscade», vendredi,  sur l’axe Gôgô-Govitan dans le département de Téhini.

«L’un des pick-up est monté sur un engin explosif improvisé (EEI)», rapportent ces mêmes sources sécuritaires, ajoutant que ce «pick-up a été endommagé» ne faisant «aucune perte en vie humaine».

Un individu non identité a été tué et un gendarme blessé le mardi dernier dans une attaque à Gogobel, une localité située sur l’axe Téhini-Doropo, dans le Nord-Est ivoirien.

La Côte d’Ivoire fait face à une menace terroriste depuis ces dernières années dans sa partie nord, frontalière avec le Burkina et le Mali.

Vous allez aimer lire ces articles

Les Ivoiriens excédés par la cherté de la vie

Extradition : pour échapper à Erdogan, un homme d’affaires turc écrit à Macky Sall

Burkina: au moins dix civils, dont 4 supplétifs de l’armée, tués lors d’une attaque

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct