Malijet.co

Un premier cas du virus Ebola en Ouganda : Un garçon de 5 ans rentré de la RDC avec sa mère a succombé

C’est un responsable du ministère ougandais de la Santé qui a annoncé la mort d’un enfant de 5 ans, le mercredi 12 juin, au sein de l’unité de traitement d’Ebola de l’hôpital de Bouerra. L’Organisation mondiale de la santé OMS indique que cette victime constitue un premier cas du virus Ebola en Ouganda.

L’Ouganda s’était  mis en état d’alerte depuis le début de l’épidémie d’Ebola en République démocratique du Congo, il y a dix mois selon RFI, et  que le pays a même  vacciné près de 4700 membres du personnel de santé avec un vaccin  expérimental. Ce mardi 11 juin dans la soirée, la ministre ougandaise de la Santé avait tenu à informer, selon la RFI, la population de ce cas de la maladie d’Ebola dans une déclaration à la presse : « un garçon de 5 ans est arrivé   de la République démocratique du Congo, avec sa mère hier 10 juin 2019 ». La ministre explique que la mère de l’enfant est d’origine congolaise, mais mariée à un Ougandais qui a, lui aussi, succombé suite à cette épidémie en RDC. La ministre indiquera que c’est une équipe en RDC qui a signalé la présence en Ouganda des personnes ayant été en contact avec un mort du virus Ebola. Aussitôt, l’alerte a été lancée aux personnels soignants qui ont pu détecter l’enfant avec des symptômes d’Ebola et le transfert dans l’isolement dans l’unité de traitement Ebola de l’hôpital de Bouerra pour une prise en charge complète. Mais malgré les soins, selon la ministre, le petit garçon a perdu la vie le 12 juin 2019. Selon RFI le ministère de la santé ougandais et l’OMS ont, après avoir, envoyé une équipe de spécialistes dans la ville de Kasese où était le petit garçon pour essayer de trouver d’autres cas probables de la maladie, et aussi de vacciner ceux qui auraient pu entrer en contact avec l’enfant.  La ministre a tenu à rassurer après selon la RFI, que le vaccin qui va être distribué est sûr et fonctionne bien, et qu’il est important que les personnes qui ont été en contact avec l’enfant puissent le recevoir pour leur protection et celle de leur famille.

ISSA DJIGUIBA

 

Source: lepays

Vous allez aimer lire ces articles

Des médicaments d’une valeur de 112 millions F CFA, destinés au Nord du pays, disparaissent

Lamine Diack, l’ex-patron de l’athlétisme mondial, bientôt jugé en France

Mauritanie: La CENI annonce la victoire du candidat soutenu par la majorité

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct