Malijet.co

Un quatrième mineur a trouvé la mort dans une mine en Afrique du Sud

Un quatrième mineur a trouvé la mort après avoir pénétré dans une galerie abandonnée d’une mine d’Afrique du Sud appartenant au groupe Sibanye Stillwater, qui a collectionné les accidents mortels ces derniers mois, a annoncé mardi le groupe.

Les corps de trois mineurs avaient été retrouvés lundi dans la galerie abandonnée. Les trois victimes faisaient partie d’un groupe de cinq salariés portés disparus dans une partie désaffectée de la mine d’or de Kloof, à l’ouest de Johannesburg, avait indiqué lundi un porte-parole de la compagnie, James Wellsted.

Les corps de quatre des cinq mineurs n’ont pas encore été récupérés, selon un communiqué du groupe minier. On ignore le sort du cinquième mineur.Le Syndicat national des mineurs (NUM) a critiqué le groupe minier, qui a connu plusieurs tragédies ces derniers mois. Selon les syndicats, une vingtaine de personnes ont trouvé la mort cette année dans les mines de Sibanye stillwater.

Le mois dernier, sept mineurs sont morts dans l’effondrement d’une galerie de sa mine de Masakhane (nord-est), provoquée par un séisme. En février déjà, un millier d’autres étaient restés bloqués sous terre pendant une trentaine d’heures à cause d’une coupure de courant provoquée par un orage.

 

“Il semble que les désastres sont à l’ordre du jour chez Sibanye Stillwater. Nous sommes furieux que cette société soit celle qui enregistre le plus de morts”, avait déploré lundi l’un des responsables du syndicat des mineurs, Peter Bailey. “Nous ne vendons pas nos vies, nos membres et nos poumons à l’industrie mais juste notre travail pour nourrir nos familles”, s’était indigné le syndicaliste.

Dans le courant de l’année, 955 mineurs d’une autre mine du groupe étaient restés bloqués pendant plus d’une journée après une panne d’électricité provoquée par un orage. Ils avaient pu être secourus et en étaient sortis tous indemnes.

Les accidents sont fréquents dans les mines d’Afrique du Sud, les plus profondes au monde. En 2016, 73 personnes y sont mortes, selon les statistiques de la Chambre des mines.

Le groupe a produit l’an dernier 43.600 kg d’or.

Vous allez aimer lire ces articles

Les accidents de la circulation tuent 1,35 million de personnes par an

G5 Sahel : après le déploiement militaire, place au développement

G5 Sahel : Le 1ersommet extraordinaire sur le développement dans la zone

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct