Malijet.co

Zimbabwe : La santé de Robert Mugabe de plus en plus inquiétante

Les problèmes de santé de Robert Mugabe se poursuivent. L’ancien dirigeant zimbabwéen se trouverait actuellement à Singapour pour y recevoir des soins médicaux.

Cette information a été dévoilée par le président Emmerson Mnangagwa lors d’une interview accordée aux médias d’État avant les célébrations de l’indépendance du pays jeudi.

Emmerson Mnangagwa a déclaré qu’il est régulièrement en contact avec l’homme qu’il a renversé lors d’un coup d’État militaire en novembre 2017 pour s’enquérir de son état de santé.

« Il ne se sent pas bien… Actuellement, il n’est pas dans le pays. Il est parti le 2 avril à Singapour, il sera absent pendant environ 29 jours et il reviendra. Je m’assure que je fais le nécessaire pour qu’il reçoive un traitement, qu’il soit emmèné à Singapour et ramené, que toutes les installations soient mises en place et que cela soit fait ».

Lorsqu’il était président, Mugabe se rendait souvent à Singapour pour y recevoir des traitements spécialisés dispensés par des médecins étrangers.

Cependant, à 95 ans et visiblement plus faible qu’avant, la santé de Robert Mugabe est de plus en plus inquiétante. Ses proches et ses médecins ont toujours été discrets quant à sa santé.

Selon un câble diplomatique américain publié par WikiLeaks en 2011, Gideon Gono, alors gouverneur de la banque centrale, avait révélé que Mugabe souffrait d’un cancer de la prostate qui pourrait entraîner sa mort dans trois à cinq ans à partir de 2008.

Mugabe, qui a déclaré qu’il vivra jusqu’à cent ans, a miraculeusement combattu la maladie et a survécu à nombre de ses collègues du temps de guerre.

Source : sabcnews

Vous allez aimer lire ces articles

Naufrage au large de la Mauritanie, de nombreux migrants morts en mer

Un ambassadeur américain bientôt nommé au Soudan, une première en 23 ans

Urgent : plusieurs dizaines de morts dans un naufrage au large de la Mauritanie (ONU)

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct