La semaine dernière, des informations faisaient état d’une recrudescence des attaques d’hommes armés contre nos compatriotes de Sokolo et Odiénné en Côte d’Ivoire voisine.

 

faits divers incroyable vrais realite possible

 

 

Il s’agit essentiellement d’éleveurs Peulhs partis paître leurs animaux dans la région. Ils sont fréquemment victimes d’attaques perpétrées par des hommes armés assimilés à des « Donsos » (des chasseurs traditionnels).

Selon un parent de victime, cité dans un article du journal Mali Demain, « on nous reproche de ne pas investir ce que nous gagnons ici. C’est de la pure jalousie et de l’égoïsme ». L’article souligne  la réactivité du Consul général du Mali à Bouaké. Elle aurait même été à la tête d’une délégation malienne qui s’était rendue sur les lieux.

Il n’en rien en réalité, si on s’en tient au témoignage d’une source qui s’est adressée à la rédaction de MaliActu.

Selon cette source, le mérite du travail consulaire revient au vice consul et au conseiller consulaire, qui étaient les initiateurs du dépêchement de la délégation consulaire. Cependant la délégation « après des acrobaties financières », s’est rendue en retard sur les lieux à cause de l’absence du Consul général, l’ordonnateur principal des dépenses.

Les litiges ayant commencé le lundi 07 avril, la mission du consulat n’a pu effectuer le déplacement que le 09 avril. Entre-temps, toujours selon notre témoin, le consul général avait abandonné son poste depuis le 1er avril, pour ne revenir que le 12 avril 2014.

Cette négligence, qui retarda la mission consulaire aurait conduit, de l’analyse de notre source, à la mort de deux maliens. Un bilan fournit par le Chef de Brigade de la préfecture de Niakara qui suivait les opérations sur le terrain.

Le comble de l’histoire c’est qu’elle aurait quitté Bouaké « sans  prévenir ses collaborateurs, ni l’ambassadeur, encore moins le département de tutelle », a tenu à préciser notre source.

Nommée en juillet 2013, Le Consul général en question est une femme du nom de Mariam Coulibaly. La communauté malienne de Bouaké (Côte d’Ivoire) est très remontée contre elle à cause de ses agissements. Sa nomination est, d’ailleurs, sujette à polémique.

Nous reviendrons sur ces autres aspects du dossier dans un prochain article.