Décédé le lundi 17 juin 2019 suite à une maladie, le président fondateur de l’Union pour la Démocratie et le Développement (UDD), Moussa Balla Coulibaly, père de l’ancien ministre Tieman Hubert Coulibaly, ancien Président du Conseil Economique Social et Culturel (CESC), ancien président du Conseil National du patronat du Mali (CNPM) a été accompagné à sa dernière demeure, hier, mardi 18 juin 2019. Agé de 86 ans, feu Moussa Balla Coulibaly repose désormais au cimetière de Sabalibougou (Bamako).

Plusieurs personnalités ont pris part aux funérailles de feu Moussa Balla Coulibaly tenues au terrain de Basketball du Palais de la Culture de Bamako. Parmi ces personnalités, on peut citer le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta (IBK), le premier ministre, Dr Boubou Cissé, les membres du gouvernement, le chef de file de l’opposition malienne, l’honorable Soumaïla Cissé, le président de l’Assemblée nationale du Mali, l’honorable Issaka Sidibé, les anciens premiers ministres, les présidents des institutions du Mali et de nombreuses autres personnalités.

Né le 19 septembre 1933 à Tinkodougou, Feu Moussa Balla Coulibaly a passé son enfance à Ségou. Après son certificat d’étude à Ségou, il fréquenta le collège technique de Bamako où il obtient son diplôme des travaux publics de l’AOF (Afrique occidentale française). Diplômé de l’Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques de Paris, ancien auditeur du Centre d’Etudes de Programmes Economiques de Paris, feu Moussa Balla COULIBALY faisait parti de la vieille Garde Africaine, Ancien Président du Conseil Economique Social et Culturel, Ancien président du Conseil National du patronat et Président fondateur de I’UDD, le rôle de feu Moussa Balla Coulibaly dans l’éveil de conscience de la jeunesse dans ce pays, dans la formation de l’élite intellectuelle d’après indépendance a été grand.

Prenant la parole, l’ancien ministre, Tieman Hubert Couliblay, président de l’UDD a fait savoir que son père, feu Moussa Balla Coulibaly, premier directeur du plan et de la statistique était un patriote. « Notre famille est certes triste mais pas malheureuse. Cet homme a fait pour nous tout ce qu’il peut le faire. Il a organisé sa famille. Il nous a inculqué la discipline, l’honnêteté, la droitureC’était un père exemplaire, patriote et chef traditionnel», a-t-il dit. A ses dires, feu Moussa Balla Coulibaly a été conseiller technique et secrétaire général dans plusieurs départements.

A sa suite, le président du conseil national du patronat du Mali (CNPM), Moussa Sinsy Coulibaly a lu l’oraison funèbre. Pour lui, Moussa B Coulibaly était assoiffé du savoir. A ses dires, Moussa B Coulibaly a rejoint le secteur privé en 1973. Pour lui, pendant de longue année, il a travaillé pour l’émergence d’une économie prospère. «Moussa Balla Coulibaly nous a légué une organisation patronale bien structurée et forte. A notre qualité de continuateur, nous protégerons son héritage », a-t-il dit.

Selon le général Amadou Sagafourou Guèye, grand chancelier des ordres nationaux du Mali, Feu Moussa Balla COULIBALY est une autre figure emblématique du Mali qui nous quitte. « L’estime, la considération, la reconnaissance des plus hautes autorités du Mali à l’égard de feu Moussa Balla COULIBALY se sont manifestées par sa nomination aux grades suivants de l’Ordre national. (Chevalier de l’Ordre national du Mali en 11996; Officier de l’Ordre national du Mali le en 2000; Commandeur de l’Ordre national du Mali en 2001; Grand Officier de l’Ordre National du Mali en 2015», a-t-il dit. Enfin, au nom du président de la République, le général Amadou Sagafourou Guèye a présenté ses condoléances à la famille du disparu. Feu Moussa Balla Coulibaly repose désormais au cimetière de Sabalibougou. Dors en paix doyen !

Aguibou Sogodogo                                                          

 

Source: Le Républicain