La boxe malienne vient de perdre l’un de ses meilleurs serviteurs. En effet, Mamarou Sidibé, champion inamovible des légers des semaines nationales de la jeunesse du Mali de 1962 à 1968, s’est éteint le 25 février dernier aux environs de 18h à Kati où il était domicilié.
Boxe Mamourou SidibéTrès tôt monté sur les rings, Mamourou a été par la suite encadré par feu Mamadou BAH, un grand serviteur du noble art malien. Tout au long de sa carrière, il a défendu les couleurs nationales dans de nombreuses compétitions et il a participé à des stages de formation à Paris (France) et à Moscou (Russie).

C’est à l’âge de 76 ans qu’il a perdu l’ultime combat livré contre la maladie. «Avec cette disparition le monde de la boxe perd un homme de valeur qui avait hissé le noble art à un niveau élevé», témoigne son ami Mohamed Soumbounou, ancien secrétaire général de la Jeunesse sportive de Kati.

Le grand pugiliste et mécanicien de métier a été inhumé le 27 février 2013 à Kati-Coura. Il laisse une veuve et une très nombreuse progéniture éplorées. Dors en paix champion !