oumar tatam ly tombouctou

Le Premier Ministre Oumar Tatam LY s’est rendu ce lundi 21 octobre à Tombouctou pour le lancement de la Campagne  »Retour à l’école », initiée par le Fonds des Nations-Unies pour l’Enfance, UNICEF, consacrant la rentrée scolaire officielle dans les trois régions du Nord du Mali. Il s’agissait, à travers cette initiative conjointe del’UNICEF, du gouvernement malien et d’autres partenaires, de faciliter la reprise de l’enseignement dans les régions du Nord, après le désordre et le désarroi créés, entre 2012 et 2013, par l’occupation de la rébellion et des forces jihadistes à Gao, Tombouctou et Kidal.

Cette campagne de retour à l’école doit permettre le retour de 200.000 élèves et 9.000 enseignants dans les classes, alors que l’ouverture officielle dans les régions du Nord a eu lieu le 17 octobre dernier. La date de la rentrée scolaire avait été en effet décalée par rapport à celle du reste du pays, pour rattraper le retard pris pendant l’occupation consécutive à la crise armée afin de boucler les programmes interrompus et organiser les examens de fin d’année.

A Tombouctou, ville choisie pour le lancement de la campagne, l’arrivée du Premier ministre a été fêtée avec effervescence : élèves, enseignants, autorités, administratives et élus ont salué l’initiative et surtout le déplacement du Chef du Gouvernement Oumar Tatam LY dans la citée des 333 Saints, une ville qui sort à peine de plusieurs mois d’occupation et qui porte encore les stigmates du dernier attentat suicide ayant visé le camp militaire.

Mais ici comme partout au Mali, les populations sont déterminées à ne jamais accepter l’obscurantisme. Le retour à l’école, dans les conditions idoines, apparait à leurs yeux comme une exigence car la paix est déjà là comme l’ont clamé les élèves et la célèbre cantatrice Haïra HARBY, la Sirène du Nord, qui ont longuement animé la cérémonie de lancement « Retour à l’école » dans l’enceinte de la désormais légendaire école Bahadou dans le quartier Sarakeyna où enseignait déjà dans les années 50, le Père fondateur de la République du Mali, Modibo KEITA comme plus tard le grand iman de Djingareyber Essayouti.

La campagne de l’UNICEF et du gouvernement malien vise aussi à créer les conditions de maintien des enfants à l’école par l’amélioration des conditions d’apprentissage. Ainsi pour l’année scolaire 2013-2014, 460.000 kits scolaires seront distribués et 15.000 nouveaux bancs seront fournis dans le cadre des efforts de réhabilitation qui concernera tout le secteur éducatif et d’autres encore, comme le camp militaire en face des bureaux du Gouverneur dont un pan du mur a été soufflé en fin septembre par un attentat kamikaze. Le Premier ministre y a d’ailleurs effectué une visite guidée et s’est engagé à sa réhabilitation rapide.

DCINT Primature