COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Communiqué de presse
Bamako le 28 Mai 2020

#JeVeuxSavoir : Joignez-vous à 21 associations d’Afrique de l’Ouest pour interpeller les décideurs·euses à travers les réseaux sociaux pour améliorer le droit des jeunes à avoir accès à des informations fiables sur les droits et la santé sexuels et reproductifs

En temps de crise comme après, à la campagne et à la ville, à l’école ou en dehors, toutes les jeunes filles et tous les jeunes garçons doivent avoir accès à des informations fiables sur leurs droits et leur santé sexuels et reproductifs. C’est une question de santé, d’éducation et de droits. Avec la campagne #JeVeuxSavoir, 21 associations d’Afrique de l’Ouest se mobilisent pour promouvoir l’Education à la vie Familiale et Sociale et interpeller les responsables politiques. Vous êtes un·e citoyen·e·s ou une association et vous souhaitez vous engager à nos côtés ? Rejoignez la mobilisation sur les réseaux sociaux !

Le 28 mai est à la fois la journée mondiale d’action pour la santé des femmes et la journée mondiale de l’hygiène menstruelle. La campagne #JeVeuxSavoir se mobilise pour le droit des jeunes, et notamment des jeunes filles, à accéder à des informations et services de qualité sur la santé sexuelle et reproductive. Depuis mars 2020, cette mobilisation a débuté sur les réseaux sociaux avec des témoignages vidéos, des bandes dessinées et des messages d’information et de sensibilisation. L’objectif ? Illustrer en quoi l’  peut transformer la vie des jeunes.
La campagne #JeVeuxSavoir prend un nouveau tournant avec la mobilisation politique et l’interpellation directe des décideurs·euses des différents pays. La campagne vise ainsi à créer des conditions de dialogues sur les besoins des jeunes de connaître leurs droits et d’avoir accès à des services de qualité en santé sexuelle et reproductive. Portée par les 21 associations du réseau Alliance Droits et Santé, des jeunes citoyen·ne·s engagé·e·s et des artistes, la campagne #JeVeuxSavoir a déjà touché plusieurs centaines de milliers de personnes dans 6 pays (Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Mali, Niger et Sénégal).

Mon cousin et sa copine étaient en relation […] et, malheureusement, ils n’ont pas eu la bonne information, ce qui a abouti à cette grossesse précoce. Il aurait voulu avoir cette information, d’après ce qu’il m’a confié. Et, cette information, il aurait pu l’avoir à l’école.” Arthur Armand Arnaud Daboné – extrait de son témoignage #JeVeuxSavoir

La crise sanitaire liée au COVID-19 augmente les risques d’IST, de grossesses précoces et non désirées et de violences sexuelles envers les filles – notamment du fait de la fermeture des écoles et d’un moindre accès aux informations et services de santé sexuelle et reproductive. C’est donc plus que jamais le moment d’apporter aux jeunes les connaissances nécessaires pour contribuer à la baisse des grossesses non désirées, des taux de VIH et autres IST mais aussi, développer la capacité des jeunes à prendre des décisions éclairées, à communiquer, à maîtriser les risques et à favoriser des relations respectueuses. Un engagement clair et fort de la part des autorités sanitaires et éducatives est nécessaire pour développer les programmes dont les jeunes ont besoin en matière de santé sexuelle et reproductive.

Utilisez le Kit de communication #JeVeuxSavoir pour rejoindre à la mobilisation et interpellez avec nous les responsables politiques !

A PROPOS D’ALLIANCE DROITS ET SANTÉ

Créé en 2013, le réseau Alliance Droits et Santé a pour objectif d’améliorer le statut et la santé des femmes et des filles d’Afrique de l’Ouest. L’Alliance regroupe des associations spécialistes du domaine ainsi que des mouvements de jeunes et de femmes. Leur expertise porte sur les droits et la santé de la procréation, la planification familiale ainsi que le genre.

Au Mali, le Réseau Alliance Droit et Santé est composé de trois organisations à savoir, AJCAD, AMSOPT, GROUPE PIVOT DROIT ET CITOYENNETE DES FEMMES

A PROPOS  

Association des jeunes pour la Citoyenneté Active et la Démocratie (AJCAD)

L’association des Jeunes pour la Citoyenneté Active et la Démocratie (AJCAD) Mali est créée en 2014 par des jeunes leaders engagés pour le développement et la consolidation de la démocratie au Mali. Son objectif est de renforcer les capacités des jeunes à faire face aux défis de la bonne gouvernance, l’incivisme, la corruption, l’insuffisance d’accès aux services sociaux de base par les populations et notamment les jeunes. De sa création à nos jours, AJCAD Mali a su faire preuve de leadership sur les différentes thématiques à travers des actions spécifiques de plaidoyer auprès des décideurs, la formation et la mobilisation des jeunes. Ces activités sont des contributions pour pallier les difficultés du contexte actuel dû au manque de redevabilités des décideurs, la mauvaise situation de sécurité, la violation des Droits Humains, la non prise en compte des besoins de certaines couches comme les jeunes et les femmes dans les politiques publiques.

Source: mali tribune

Vous allez aimer lire ces articles

Déclaration du Barreau du Mali sur les événements survenus les 10 et 11 juillet 2020 à Bamako

Communiqué de l’Assemblée Nationale du Mali

Communiqué : APPEL Mali dénonce la restriction des réseaux sociaux

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct