La 2è édition du Concours national d’orthographe et de lecture (CNOL-Mali) s’est déroulée du 31 janvier au 4 avril dans 104 lycées des académies d’enseignement de Bamako (rives gauche et droite), Kayes, Nioro du Sahel, Kita, Koulikoro, Nara, Kati, Sikasso, Koutiala, Bougouni et Tombouctou.

Concours national orthographe lecture cnol remise prix cadeaux
Cette compétition participait de la sensibilisation du monde scolaire à la problématique de l’orthographe et de la lecture. Elle avait pour slogan « L’éducation des enfants, c’est l’affaire de nous tous ».
Présidée par la marraine du CNOL-Mali, l’ancien ministre de l’Education nationale, Mme Togola Jacqueline Marie Nana, la cérémonie de remise des prix aux lauréats du concours a eu lieu samedi à la Bibliothèque nationale. C’était en présence du président du CNOL-Mali, Souleymane Diarra, des enseignants, des lauréats, de leurs encadreurs, parents et amis.
Aux termes de 2 mois de compétition, 4 lauréats ont été retenus par le jury. Joseph Casimir Oumar Diarra du lycée Askia Mohamed de Bamako s’est classé 1er. Il a reçu un ordinateur portable, un dictionnaire Larousse 2015 (orthographe, grammaire, conjugaison), des livres, des romans africains, un sac, des stylos, un casque de l’Agence nationale de la sécurité routière (ANASER). Il a également reçu une médaille du CNOL-Mali et une enveloppe de 100.000 Fcfa.
Le 2è national s’appelle Abdrahmane Ag Mossa du lycée « Mahamane Alassane Haïdara » de Tombouctou. En plus d’un ordinateur portable, il remporte lui aussi un casque ANASER, une médaille du CNOL-Mali, le même matériel didactique que le 1er et une enveloppe de 75.000 Fcfa.
Ruth Merveille Coulibaly du lycée « Hella Diallo » de Koutiala s’est classée 3è. En plus du matériel informatique et didactique, elle perçoit 50.000 Fcfa. En plus d’une enveloppe de 25.000 Fcfa, le 4è du concours national d’orthographe et de lecture, Chaka A. K. Bamba du lycée Mgr Montclos de Sikasso reçoit un dictionnaire moyen Larousse 2015, trois livres (orthographe, grammaire, conjugaison), des romans africains et un casque. Leurs encadreurs ont, aussi, été récompensés.
Les lauréats de la 1ère édition du CNO 2014 ont aussi été médaillés pour leur participation et assiduité l’année dernière.
Dans son allocution, le représentant du secrétaire général de la Commission nationale des cultures africaines et de la francophonie (CNCAF), Mahamadou Konaté, a souligné que la langue française avait cessé d’être une langue étrangère depuis l’indépendance de notre pays. Elle est désormais devenue une langue de communication et de formation de notre pays aux cotés de nos langues nationales. « Nous devons donc l’assumer dans notre patrimoine commun » a-t-il recommandé.
Le président du CNOL-Mali a indiqué combien son équipe comptait sur l’accompagnement des autorités politiques, scolaires et des partenaires techniques et financiers (PTF) dans son combat pour l’amélioration de la qualité de l’enseignement et de la culture de l’excellence. A travers, le concours national d’orthographe et de lecture l’espoir est permis car les jeunes scolaires ont administré la preuve qu’on peut compter sur eux, a constaté Souleymane Diarra.
Il n’y pas eu de perdants car c’est l’école malienne qui gagne et sort honorée par ce concours, a jugé la marraine du concours national d’orthographe et de lecture. « Le concours a été l’occasion pour nous de nous convaincre que nous pouvons compter sur nos enfants, car ils possèdent des talents et du génie. Ils ont tout simplement besoin de notre encadrement et accompagnement. C’est pourquoi je demande l’appui de toute la communauté éducative et de toutes les bonnes volontés afin de soutenir nos enfants, espoir de la nation », a plaidé Mme Togola Jacqueline Marie Nana.
Rendez-vous est pris à Kayes pour la phase finale de la 3è édition du concours national d’orthographe et de lecture 2016.

S. Y. WAGUE

SOURCE : L Essor