Malijet.co

Douleur et indignation

Que faut-il de plus pour conscientiser les émotions qui semblent être bloquées en nous. Combien d’orphelins faut-il ?

Que faut-il faire de plus afin de nous assurer en nos capacités ? Combien de veuves faut-il ?

Que faut-il faire de plus afin que nous puissions réellement jouer un rôle déterminant dans la façon dont nous nous construisons et affronter la réalité d’en face. Combien de familles endeuillées faut-il ?

Nous nous sentons aujourd’hui envahi de honte, de douleur et d’indignation, devant des images insoutenables des populations sans défense, sévèrement soumises à la misère et à des assauts criminels depuis maintenant presque une décennie.

Nous refusons que nos condamnations de ces crimes deviennent la règle et la norme. Nos plus sincères condoléances aux familles des victimes. Nos pensées et nos prières accompagnent toujours les femmes et hommes qui risquent chaque jour leur vie au nom de notre nation, à leurs familles qui vivent dans l’anxiété.

Cheick Boucadry Traore

Vous allez aimer lire ces articles

TRIBUNE : Réflexions sur la présence des forces étrangères au Mali

Sans équivoque pour le maintien de Barkane!

Le Français Christophe Sivillon, responsable du bureau de la MINUSMA à Kidal doit être expulsé sans délai

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct