Vous n’êtes peut-être pas coupables, mais responsables

Avant même que vous n’ayez fini de lire cette série de chiffres, un enfant de moins de 5 ans est mort.

 

De quoi ? De diarrhées causées par de l’eau insalubre ou le manque d’assainissement.

Chaque jour, ils sont 700 enfants de moins de cinq ans qui en meurent.[1]

J’en perds mes mots…

Vous vous rendez compte ?

700 enfants ! Morts ! Chaque jour !

Nous n’avons pas le droit de rester immobiles face à ce constat. Non ! Je dirai même plus, nous avons le devoir de sauver nos enfants.

Une estimation de l’Organisation Mondiale de la Santé indique que près de 90 % des eaux usées finissent dans les fleuves, mers et océans[2]. Ces mêmes sources où nous allons abreuver nos animaux, pêcher nos poissons, puiser pour irriguer nos champs. Ces mêmes sources dans lesquelles nos enfants aiment à aller se baigner pour se rafraîchir par temps de chaleur (et nous aussi d’ailleurs).

C’est carrément une vague, je dirai même un Tsunami de maladies qui se déversent sur et inondent nos quartiers avec comme conducteurs mouches, moustiques et rats pour se charger de bien les diffuser partout.

Et quand je parle de maladies, il ne s’agit pas seulement de diarrhées. Un assainissement insuffisant engendre la transmission de diverses autres maladies comme le paludisme, l’hépatite A, la fièvre typhoïde, les vers intestinaux et j’en passe.

Il est à noter d’ailleurs qu’un seul gramme de caca peut contenir jusqu’à 10 millions de virus, 1 million de bactéries, 1000 kystes parasitaires et 100 œufs de vers intestinaux. Alors que dire quand on sait que chacun d’entre nous en produit en moyenne 250 grammes par jour.

Je vous assomme avec ces chiffres et ces constats ? C’est mérité. La situation est bien plus qu’alarmiste, elle est inacceptable !!! Nous avons tous d’une manière ou d’une autre contribué à cette situation, par notre action ou notre inaction. Qui que nous soyons, si nous ne sommes pas coupables, nous sommes responsables de ce qui arrive.

Vous, politiciens n’aviez pas offert de cadre réglementaire propice et n’aviez pas alloué un budget suffisant pour améliorer la situation de l’assainissement.

Vous, chefs de famille n’aviez pas aménagé le bon équipement en toilettes pour votre famille.

Vous, mères de famille aviez contribué au déversement sauvage du contenu de vos fosses septiques dans la rue.

Maintenant que vous savez, qu’allez-vous faire ?

Ne restez pas inactif ! Commencez par ouvrir les yeux. Déjà, éduquez vos enfants à se laver les mains après chaque tour aux toilettes et en rentrant à la maison.

Par ailleurs, vos toilettes doivent être dans un état d’hygiène irréprochable pour assurer le bien-être et la santé de tous les membres de votre famille.

CacaScadeuse

SourceMalijet

Vous allez aimer lire ces articles

Solidarité : Le CNJ de la Commune I offre une tonne de riz aux veuves de Banconi

Mali: Les tripatouillages de l’imam Dicko

Ballan Diakité : « Il faut que Soumaila Cissé adopte la neutralité entre le M5 et le CNSP »

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct