Cette manche aller a montré les limites du groupe d’Ivan Minnaert. Le technicien se doit de revoir sa copie avant le match retour prévu dans deux semaines à Accra
Le Djoliba s’est incliné (1-2) vendredi au stade Modibo Keita, face à Hearts Of Oak au compte de la manche aller des huitièmes de finales de la coupe de la Confédération. Avec ce résultat, la partie semble mal engagée pour les Rouges qui sont condamnés à aller gagner à Accra avec au moins deux buts d’écart pour se qualifier ‘à défaut, l’équipe de Hérémakono doit s’imposer sur le même score de 2-1 pour avoir droit à l’épreuve des tirs au but).

djoliba ac equipe club bamako logo
Gilbert Fiamenyo a ouvert le score à la 54e min, avant que Paul Acquah n’ajoute un second but 9 minutes plus tard. Ichaka Diarra entré en cours de jeu, a redonné un semblant d’espoir aux siens en réduisant la marque à un quart d’heure du coup de sifflet final sur penalty. Pour cette rencontre contre les Hearts of Oak d’Accra, le Djoliba nourrissait de grandes ambitions et s’étaient fixés comme objectif de gagner à tout prix cette première manche. Mais d’entrée de jeu, les visiteurs afficheront leurs ambitions en prenant la direction des opérations. Peu après le quart d’heure initial, ils sonnent la première alerte : Foovi Aguidi s’infiltre dans la surface de réparation, mais perd son duel avec le gardien Adama Kéita (18è min). Après une longue période de doute, le Djoliba se ressaisit. A la 37e minute, une frappe bien cadrée d’Abdoulaye Traoré est captée sur sa ligne par le portier burkinabé des Hearts of Oak, Abdoulaye Soulama. Les Pensionnaires de Hérémakono multiplient les combinaisons, mais la défense ghanéenne bien regroupée autour de son capitaine Robin Gnague tient bon. Les deux équipes regagnent les vestiaires sur ce score nul et vierge.
Après la pause, le Djoliba revient avec de meilleures intentions. Abdoulaye Traoré, Siaka Bagayoko et Falaye Sacko se montrent plus incisifs. Falaye Sacko manque de peu le cadre (50è min). Deux minutes plus tard, l’international cadet, Siaka Bagayoko vient couper un centre de Falaye Sacko au premier poteau mais le gardien ghanéen s’interpose avec autorité (52è min). Le premier tournant du match intervient à la 55è : suite à une incompréhension entre le gardien Adama Keïta et le défenseur central, Ichaka Diarra, les visiteurs débloquent le tableau d’affichage grâce à Gilbert Fiamenyo qui pousse le ballon dans la cage vide (0-1, 55è min). Complètement sonné par ce but, le Djoliba ne résiste pas au plan de jeu de l’adversaire, manquant cruellement d’efficacité en attaque. Conséquence, 9 minutes plus tard, l’équipe ghanéenne concrétise sa nette domination par un second but. Paul Acquah, à la conclusion d’une belle combinaison, trompe Adama Keïta et enfonce le Djoliba (0-2, 64è min). Quelques groupes de supporters commencent alors à quitter le stade Modibo Keïta.
Mais malgré ce deuxième but, les Djolibistes ne se découragent pas. Au contraire, ils prendront leur courage à deux mains et à défaut d’avoir l’égalisation, ils réduisent le score grâce Ichaka Diarra qui transformait ainsi un penalty provoqué par Mamadou Tounkara (1-2, 74è min). Auparavant, les Hearts of Oak avaient été réduits à 10, suite à l’expulsion de du défenseur central, Robin Gnagoue pour cumul de cartons (70è min). Après cette réduction du score, le coach Ivan Minnaert jouera son va-tout en intégrant deux joueurs à vocation offensive à savoir Tidiane Koné Koné et Nico Dao.
Dans les dernières minutes du temps réglementaire, les Rouges obtiendront deux énormes occasions par Nico Dao et Tidiane Koné, mais ni l’un, ni l’autre ne parviendra à cadrer, alors que les buts étaient grandement ouverts (83è et 90è min). c’était sans compter sur la détermination de l’équipe ghanéenne de conserver son avantage. Score final : 1-2 pour les Ghanéens qui font ainsi plus de la moitié du chemin qui reste à parcourir pour la qualification aux barrages.
Cela est d’autant plus vrai que les Hearts of Oak peuvent se contenter du nul et même d’une défaite par la plus petite des marges pour valider leur ticket. Autrement dit, le Djoliba devra aller s’imposer à Accra avec au moins deux buts d’écart pour se qualifier directement, ce qui s’annonce très compliqué pour les protégés du coach, Ivan Minnaert. Certes, un match de football n’est jamais gagné avant d’être joué, mais disons-le sans détours, il est difficile d’imaginer les Ghanéens se faire éliminer à domicile après s’être imposés 2-1 à Bamako.
Les Djolibistes ont manqué d’efficacité devant et l’absence du canonnier Mohamed N. Cissé non qualifié pour les coupes africaines des clubs a beaucoup pesé dans la balance face aux Ghanéens. Mais plus que le manque de réalisme en attaque et l’absence de Mohamed N. Cissé, c’est surtout les erreurs commises en défense, notamment par la paire centrale Mamadou Maïga-Ichaka Diarra qui ont fatales à l’équipe de Hérémakono, vendredi contre les Hearts of Oak.
Ivan Minnaert va donc devoir revoir sa copie en renforçant son secteur défenseur et en prenant des risques devant pour espérer renverser la vapeur dans deux semaines à Accra. Dans tous les cas, il n y a plus de calculs à faire puisque la victoire est obligatoire au match retour pour espérer franchir le cap des Ghanéens.

D. COULIBALY
Samedi 17 avril au stade Modibo Keïta
Djoliba-Hearts of Oak : 1-2
Buts d’Ichaka Diarra (73è min s. p.) pour le Djoliba, Gilbert Fiamenyo (55è min), Paul Acquah (63ème min) pour les Hearts of Oak.
Expulsion de Robin Gnague de Heart of Oak (70è min).
Arbitrage de Thiery Nkurunziza assisté de Jena Claude Biumushahu et Pascal Ndimunzigo
Djoliba : Adama Keïta, Abdoulaye Traoré (cap), Seydou Diallo, Saïdouba N’Diaye, Hamidou Maïga, Youssouf Traoré (Ichaka Diarra), Aliou Dieng, Issa M. Traoré (Tidiane Koné), Falaye Sacko, Siaka Bagayoko (Nico Dao) et Mamadou Tounkara. Entraîneur : Ivan Minnaert.
Hearts of Oak : Abdoulaye Soulama, Robin Gnague, Gilbert Fiamenyo (Eric Kumi), Paul Acquah, Owusu Bempah, Isaac Oduro, Philip Boampng, Saban Laryea (Vincent Atinga, Richard Yamoah, Foovi Aguidi (Fatau Mohamed) et Isaac Mensah. Entraîneur : David Duncan

source : L Essor