La maison de la presse de Bamako a abrité, hier mardi 26 mars, une conférence de presse animée par les leaders de l’association Talpital Pulaaku. L’occasion a été mise à profit pour dénoncer le meurtre de 174 personnes dont 30 enfants et 11 femmes enceintes, lors de l’attaque perpétrée, le samedi 23 mars dernier, dans le village de Ogossagou Peul, cercle de Bankass. Selon eux, cette attaque non encore revendiquée, porte la signature de la milice se revendiquant des Dogon, Dan Ambassagou.

Source: l’Indépendant