Après 17 jours d’occupation par les jihadistes : Dans les secrets de la libération de Farabougou

Après dix-sept (17) jours de tortures et de toutes sortes de sévices corporels, le village de Farabougou a été finalement libéré par les Forces Spéciales du Colonel Assimi Goïta, vice-président de la Transition. C’était le jeudi 23 novembre 2020. Un ouf de soulagement pour les habitants de ce village qui ont connu toutes sortes d’humiliation de la part des jihadistes. Des pertes en vies humaines ont été signalées.

Occupé par les jihadistes depuis le 06 octobre dernier, le village a été finalement débarrassé des terroristes, le vendredi 23 octobre 2020. Cette libération est le résultat d’une opération dénommée ”Farabougoukalafia”. Elle a été lancée par l’armée malienne depuis le 15 octobre dernier. La deuxième phase de l’opération a débuté le jeudi 22 octobre 2020 avec l’arrivée d’une unité des Forces spéciales des Forces Armées Maliennes (FAMAs) à Bafo dans la Région de Ségou sous le commandement du Colonel Assimi Goïta, vice-président de la transition. Selon nos sources, l’aviation malienne a largué des forces spéciales du Mali à Farabougou, la zone sous contrôle terroriste. Il était accompagné par le commandant du secteur 5 de l’opération Maliko, le colonel Didier Dembélé ainsi que d’autres officiers maliens. L’assaut final a été lancé tôt le matin vendredi 23 octobre. Très vite, les points stratégiques ont été ratissés par les éléments des Forces spéciales. A leur tête le Colonel Assimi Goïta. Ce qui a été une source de motivations pour ses subalternes en voyant leur chef fouiller les coins et les recoins du village de Farabougou à la recherche d’éventuels jihadistes. Selon nos sources, l’aviation malienne a évacué des blessés civils à Ségou pour leur prise en charge et continue à apporter de l’aide humanitaire aux populations de la localité.

Motif de satisfaction pour le Commandant des Forces spéciales, le Colonel Assimi Goïta qui, dans sa première déclaration a salué l’engagement des militaires dans la libération du village. ”Les FAMa ne vont jamais abandonner les populations sous la terreur des terroristes. La protection des personnes et de leurs biens est la mission principale de l’armée. Nous continuerons à sécuriser toute l’étendue du territoire pour permettre aux populations de circuler librement”, a-t-il indiqué. Avant de poursuivre que l’armée malienne a entièrement pris le contrôle de Farabougou. Grâce à l’aviation malienne, des forces spéciales ont mis les pieds dans cette localité.

Durant toute la journée du vendredi, le Colonel Assimi Goïta était à Farabougou pour apprécier de visu la situation. Ainsi, il s’y est rendu à bord d’un Mic 24 de l’Armée de l’Air pour constater la présence effective des éléments du Bataillon des Forces Spéciales, ainsi que l’assistance apportée par les FAMa aux populations à Farabougou. Le vice-président de la Transition a également rendu visite aux notabilités locales.

L’Armée de l’air du Mali continue à apporter de l’aide humanitaire aux populations de Farabougou, a annoncé colonel Goïta… Il faut noter que les forces complémentaires seront déployées pour la sécurisation de la localité avec l’appui des partenaires du Mali. L’opération terrestre est appuyée par une campagne aérienne dont le rôle est de détruire d’autres bases des groupes terroristes.

Youssouf Sangaré

  Source: Le Malien

 

Vous allez aimer lire ces articles

MISE EN PLACE DU CNT :La cupidité de trop du Cnsp

Mise en place du CNT : L’Union africaine prône la concertation et le consensus entre Maliens

Coopération : Le Qatar disposé à accompagner la transition

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct