APRES L’ATTAQUE DE BONI : LES FAMAS AU PLUS PRES DE LA POPULATION

Le 3 février dernier, à 6 heures du matin, les djihadistes du Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM) avaient attaqué  le camp militaire des FAMas de Boni à bord d’un blindé Casspir, de pick-up et de motos1,2.

Quatre (4) mois après cette attaque, les FAMa en poste à Boni ont procédé, ce mercredi 9 juin 2021, à une opération de sensibilisation auprès des populations et les autorités communales de ladite localité. La rencontre s’est déroulée dans l’enceinte de la mairie de la commune. En vue de revenir à bout de ces adversaires,  les FAMa multiplient depuis un certain temps des actions d’information et de sensibilisation à l’endroit des populations de Boni pour plus de cohésion et de solidarité avec toutes les couches sociales en présence.

Il est indéniable que la présence de l’Etat a travers les forces de défense et de sécurité contribuent à rassurer les populations mais aussi à ramener la sécurité. Les actions de ce genre sont donc fortement à saluer et doivent continuer sans relâche.

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE DANS LE «NOUVEL HORIZON» DU VENDREDI 11 JUIN 2021

ALPHA C. SOW – NOUVEL HORIZON

Vous allez aimer lire ces articles

INSÉCURITE AU PAYS DOGON : QUAND DINANGOUROU EST LAISSÉ POUR COMPTE

SIX ANS APRÈS LA SIGNATURE DE L’ACCORD POUR LA PAIX : BILAN, OBSTACLES ET PERSPECTIVES : LA CMA ACCUSE LES GOUVERNEMENTS SUCCESSIFS DE MAUVAISE VOLONTÉ

ALTERCATION ENTRE UN MILITAIRE ET LE REPRESENTANT DE L’AEEM D’UN LYCÉE A SIKASSO : A QUAND LA FIN DE L’ABUS DE POUVOIR PAR DES ÉLÉMENTS DES FAMA ?

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct