Malijet.co

ATTAQUE SANGLANTE DE BOULKESSI : LE GSIM DE IYAD AG GHALY REVENDIQUE LES FAITS

Et affirme avoir tué au moins 85 militaires et capturé plusieurs autres dont un colonel

 

Si des sources officielles signalent que l’attaque sanglante de Boulkessi a fait 38 morts dans le rang des Forces Armées Maliennes (FAMA), des blessés et des matériels emportés ou brûlés, d’autres sources mettent en cause les chiffres évoqués par les voix officielles. L’urgence est que des informations révèlent que des armes, des munitions, des pick-up et d’autres matériels enlevés par des djihadistes seraient à la frontière entre le Mali et le Burkina Faso. Donc, il faut accentuer les opérations de ratissage dans cette zone afin de mettre les voyous qui sèment la terreur et le désordre au Sahel, hors d’état de nuire et récupérer nos armements et autres biens entre les mains de ceux-ci. Le peuple malien attend la réaction rapide du ministre de la Défense et des Anciens Combattants, Général de Division Ibrahim Dahirou Dembélé qui est d’ailleurs un homme de terrain, pour avoir dirigé pendant plusieurs années une unité spéciale dans les zones d’insécurité.

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE DANS LA PARUTION DU MERCREDI 9 OCTOBRE 2019

Par Tougouna A. TRAORE

Source : Nouvel Horizon

Vous allez aimer lire ces articles

PAIX ET SÉCURITÉ AU MALI: LE MANDAT DE LA MINUSMA PROLONGÉ

Moussa Ag Attacher, porte-parole de la CMA: «La pire des sous-informations à Bamako, c’est de continuer à croire que la CMA n’a de présence militaire et politique que dans la Région de Kidal»

Dernier Rapport trimestriel de l’ONU: Le pourcentage d’Administrateurs civils présents dans leurs lieux d’affectation au Nord et au Centre du Mali passé de 31% à 27%

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct