Malijet.co

Attaques du camp de Gourma Rharous : Une négligence coupable des FAMAS

Le mardi tôt le matin, un camp militaire situé à Gourma Rharous  dans la région de Tombouctou, a été attaqué par des individus lourdement armés. Le bilan est lourd avec cinq morts, plusieurs blessées côté armée et des dégâts énormes.  Côté assaillants de nombreuses pertes en vie humaine et des arrestations.

armee malienne fama patrouille nord mali

Une fois de plus l’armée a failli pour avoir baisser la garde en  temps d’insécurité. Ce qui est arrivé à Gourma Rharous est la rançon de la négligence, du laxisme, de l’inconscience et du manque de professionnalisme. Gourma Rharous n’est pas à sa première attaque. Les précédentes attaques de cette localité ont toutes eues lieu à cette heure. Comment peut-on attaquer un camp  à cette heure, tuer et enlever du matériel ?  La seule explication à cette situation est le manque de vigilance.

Sur le théâtre des opérations, la vigilance doit être redoublée. Sur toute la ligne, nos soldats ont failli. Cela ne devrait pas se produire, si la hiérarchie avait tiré tous les enseignements des précédentes attaques. Hélas, on se préoccupe à autre chose, on se fait surprendre dans cette zone par l’ennemi avec comme conséquence des morts inutiles. Pourtant, si le dispositif avait été bien vu, les FAMAS, allaient donner la riposte conséquente. Dommage pour notre Mali. Beaucoup reste à faire, pour remobiliser la troupe et leur faire comprendre que l’effet de surprise a de tout temps payé. Il faut revoir sur l’ensemble des sites, le dispositif de défense et de sécurisation en mettant au travail les services de renseignements et en exploitant au maximum la collaboration de ces populations. On ne baisse pas la garde sur un théâtre d’opération. C’est pourquoi, il faut situer les responsabilités et châtier les coupables.

Sinaly

Source: Le Pouce

Vous allez aimer lire ces articles

Brèves – Région de Gao : Les motos ‘’SANILI’’ désormais interdites de circulation

Crise au centre : ” Il y a des infiltrations chez les dozos”, dixit le député Idrissa Sankaré de Bankass

Conférence d’Entente Nationale : Les per diem motivateurs…

ORTM en direct Africable en direct