Malijet.co

Au centre : Le Ministre Dahirou Dembélé réconforte ses hommes

38 morts et plusieurs blessés. Les attaques terroristes survenues simultanément contre les positions de l’armée nationale à Mondoro et Boulkessy, la semaine dernière, ont fait un lourd bilan. Le Ministre de la défense et des anciens combattants s’est rendu sur les lieux pour réconforter les troupes.

Les attaques simultanées des postes de sécurité de Boulkessy et de Mondoro, le 30 septembre 2019, ont endeuillé la nation malienne. Trois jours de deuil national ont été décrétés.

Accompagné du Chef d’état-major général adjoint des Armées, le Général de Brigade Abderrahmane Baby, le Ministre de la Défense et des Anciens Combattants (MDAC), le Général de Division Ibrahima Dahirou Dembélé s’est d’abord rendu à Sévaré pour évaluer la situation sécuritaire.

A son arrivée dans la région de Mopti, le Ministre Général de Division Ibrahima Dahirou Dembélé, a aussitôt rendu visite au PCIAT centre basé au camp militaire de Sévaré pour s’informer de l’évolution des événements sur le terrain.

Sur place, il a assisté à un point de situation concernant les postes de sécurité de Boulkessy et Mondoro.

Après l’entrée des éléments du bataillon autonome des forces spéciales à Boulkessy, le jeudi 3 octobres 2019, le Ministre de la Défense et des Anciens Combattants a été dans ladite localité.

L’après-midi, il était à Mondoro pour constater l’ampleur des dégâts. Sur place, il a encouragé les hommes pour leur esprit de sacrifice, leur courage. Il les a exhortés à plus de cohésion pour contrer les ennemis de la nation.

A son retour à Sévaré, le Général de Division Ibrahima Dahirou Dembélé a rendu visite aux blessés hospitalisés à l’hôpital Sominé Dolo et à l’infirmerie du camp militaire. Il a souhaité prompt rétablissement aux blessés et les a rassurés qu’ils seront entièrement pris en charge par l’Etat. Le MDAC a aussi présenté ses condoléances aux parents des victimes.

Le ministre a précisé que les rescapés du fort 11 de Boulkessy rejoindront leurs familles dans les prochains jours. Le constat sur le théâtre des opérations est que les hommes sont plus que jamais déterminés.

Yaye Guindo, Stagiaire

Source: Le Soft

Vous allez aimer lire ces articles

Psychose dans le cercle de Kolokani : Des islamistes identifiés dans le village de Nonkon

Stabilisation du Sahel : Kidal le nœud gordien de l’expansion du terrorisme vers les pays côtiers

LA SÉRIE NOIRE DES ASSASSINATS CIBLÉS CONTINUE AU NORD DU PAYS

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct