Du 31 janvier au 4 février, le général de division aérienne (GDA) Stéphane Mille, chef du centre de planification et de conduite des opérations (CPCO), accompagné par le commandant de la force Barkhane, le général Pascal Facon, s’est rendu sur différentes emprises de la force Barkhane pour y rencontrer les militaires de l’opération. De Paris, le CPCO planifie et conduit l’ensemble des opérations des armées françaises, dont l’opération Barkhane. Le général Mille a notamment profité de cette visite pour rendre hommage à l’engagement opérationnel de nos partenaires européens.

 

Au cours de son déplacement en bande sahélo-saharienne, le général de division aérienne Mille et le commandant de la force Barkhane se sont rendus sur la base de Ménaka au Mali, carrefour clé de l’est de la zone des trois frontières. Ils ont échangé avec les militaires engagés dans cette zone avant de se rendre au commissariat de police et au Gouvernorat de la ville.

Le lendemain, au cours d’une réunion à Gao, le général de division aérienne Mille a également échangé avec le général de division Coulibaly, chef d’état-major général des armées maliennes (CEMGA), sur des sujets liés à la situation sécuritaire du pays. A cette occasion, le général Pascal Facon, commandant de la force Barkhane a souligné que « l’esprit de résistance permettra d’infliger une défaite aux groupes armées terroristes. » Le CEMGA malien a rappelé pour sa part sa détermination : « tout ce qui mène à la victoire, j’en suis preneur. Nous sommes riches d’une histoire commune et d’un avenir commun. » Une rencontre était également programmée avec le général Namata, commandant la force conjointe du G5-Sahel (FC G5S) à Niamey. Les généraux ont évoqué le renforcement de la coordination entre les chaines de commandement de la force Barkhane et celle de la force conjointe du G5 Sahel, notamment en zone dite des trois frontières, évoquant en particulier le mécanisme de commandement conjoint qui se met en place entre ces deux forces. « Cette coopération déjà fonctionnelle en pratique s’est vue confortée par les instructions découlant du sommet de Pau » a précisé le général Namata lors de cette rencontre.

Enfin, le GDA Mille a profité de sa visite à Gao pour rendre hommage à l’engagement opérationnel de nos partenaires européens. Une présentation des capacités aéromobiles lui a en effet permis de s’entretenir avec les militaires danois et britanniques. Chaque détachement présent a ainsi pu expliquer leurs opérations conjointes avec les militaires de la force Barkhane.

Conduite par les armées françaises, en partenariat avec les pays du G5 Sahel, l’opération Barkhane a été lancée le 1er août 2014. Elle repose sur une approche stratégique fondée sur une logique de partenariat avec les principaux pays de la bande sahélo-saharienne (BSS) : Burkina-Faso, Mali, Mauritanie, Niger et Tchad. Elle regroupe environ 5 100 militaires dont la mission consiste à lutter contre les groupes armés terroristes et à soutenir les forces armées des pays partenaires afin qu’elles puissent prendre en compte cette menace.

Defense.gouv