Malijet.co

Bientôt de retour dans la diplomatie : L’Inspecteur Général de Police Mahamadou Diagouraga pressenti Ambassadeur du Mali à La Havane (Cuba)

L’inspecteur Général de Police, Mahamadou Diagouraga, fera bientôt son retour dans la diplomatie, après avoir été Ambassadeur du Mali en Mauritanie et en Algérie. Il est aujourd’hui pressenti pour être bientôt l’Ambassadeur du Mali à La Havane (Cuba). Depuis juin 2016, Mahamadou Diagouraga est Haut représentant du chef de l’Etat pour la mise en œuvre de l’Accord de paix et de réconciliation dont le processus accuse du retard. 

Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Tiébilé Dramé, s’apprête à faire de nouvelles nominations au niveau des missions diplomatiques et consulaires, après celles du 4 septembre dernier. Ainsi, plusieurs cadres seront nommés dans cette nouvelle vague. Parmi lesquels, on peut citer l’Inspecteur Général de Police, Mahamadou Diagouraga. Il est donc pressenti pour être le nouvel Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Mali à La Havane (Cuba) à la place d’Abdoul Kader Traoré, lui aussi pressenti Ambassadeur du Mali à Accra, au Ghana.

Si cette information se confirmait, Mahamadou Diagouraga fera donc son retour dans la diplomatie puisqu’il a déjà occupé plusieurs postes d’Ambassadeur, notamment en Mauritanie, en Algérie…

L’Inspecteur général de police, Mahamadou Diagouraga, occupe depuis le 15 juin 2016 le poste du Haut représentant du chef de l’Etat pour la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation. Malheureusement, cet Accord rencontre de sérieux problèmes dans sa mise en œuvre.

Notons que l’Ambassade du Mali à La Havane est l’une des 122 représentations étrangères à Cuba, et l’une des 117 représentations étrangères à La Havane. Et l’Ambassade à La Havane est l’une des 94 représentations diplomatiques et consulaires du Mali dans le monde.

Agé de 67 ans, Mahamadou Diagouraga est détenteur du diplôme de fin de cycle en Relations internationales approfondies du Centre d’études diplomatiques et stratégiques de Paris (Ceds) depuis 2002. Auparavant, il avait décroché en 1975 son parchemin en droit à l’Ecole nationale d’administration de Bamako (Ena).

Débutée en 1977, la carrière professionnelle de l’Inspecteur général de police, Mahamadou Diagouraga, est tout simplement impressionnante. Il a servi dans plusieurs commissariats de police avant d’être nommé Consul Général du Mali à Tamanrasset en Algérie (1987-1991). Il fut promu ensuite Ambassadeur du Mali à Alger entre 1991 et 1992 puis en Egypte entre 1999 et 2002.

Mahamadou Diagouraga fut deux fois directeur général de la police nationale (2002-2005 puis 2011-2012) avant d’être conseiller technique au Ministère de la Sécurité, Commandant adjoint du contingent malien à l’Ecomog au Libéria de 1993 à 1994, commissaire au Nord avec rang de ministre, chargé de la mise en œuvre du Pacte national entre 1994 et 1999.

Il fut aussi membre de la Mission de négociation de l’Accord d’Alger du 4 juillet 2006 et président du Comité de suivi du même accord de 2006 à 2011.

L’Inspecteur Général de police, Mahamadou Diagouraga, fut également Ambassadeur du Mali en Mauritanie de 2015 à 2016, avant d’être nommé au poste du Haut représentant du président de la République. Il est également titulaire de nombreuses distinctions honorifiques aussi bien au Mali qu’à l’étranger.           

   El Hadj A.B. HAIDARA

Source: Aujourd’hui Mali

Vous allez aimer lire ces articles

Incompréhension entre burkinabè et maliens sur l’opération des FAMAs du 16 novembre dernier

Attaque à la frontière nigéro-malienne : le bilan s’alourdit à 30 soldats maliens tués (ministre)

LE BILAN DE L’ACCROCHAGE SURVENU À TABANKORT S’ALOURDIT Le nombre de militaires tués passe de 24 à 30

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct