Centre: ce qu’on sait de la libération de Farabougou

Assiégé durant dix-huit jours, le village de Farabougou à 426 km de Bamako, dans la région de Ségou est depuis ce jeudi après-midi sous le contrôle des forces armées régulières du Mali.
L’opération héliportée a été soigneusement menée par des hommes d’une unité d’élite de l’armée : les forces spéciales dirigées par Assimi Goïta, vice-président de la transition en cours dans le pays.
Des sources confidentielles rapportent que les éléments des forces spéciales ont été transportés par des hélicoptères de l’armée malienne sans mener de combat.
Si depuis bientôt vingt jours, Farabougou était coupé du reste du Mali, le constat a été que les hommes armés eux, n’ont point mis pieds dans le village proprement dit. Leurs mouvements étaient limités aux extrémités du village.
Sur plus de trois mille habitants, treize personnes avaient été enlevées aux alentours du village. Quelques jours plus tôt, quatre des personnes enlevées ont rejoint Farabougou. Les neufs restent jusqu’à ce jour entre les mains des hommes se réclamant de la katiba Macina du prédicateur Peulh Hamadoun Kouffa,affilié à Al-Qaïda.
Dans la zone, des maisons et greniers d’un village voisin (farabougou courani) ont été calcinés, des moulins et motopompes emportés.
Madick Niang pour Malizine 

Vous allez aimer lire ces articles

Présence massive de combattants de l’État Islamique à Téssit : le GATIA parle d’un record de djihadistes étrangers et d’armes neuves

Poursuite des affrontements meurtriers entre le GSIM et l’EIGS: Au moins une dizaine de morts des deux côtés

Pour avoir fait ses preuves lors de ses premières sorties: Le Capitaine Hamza désigné commandant d’unité malien, aux côtés des troupes de Takuba

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct