Une attaque visant un village dans le cercle de Koro aurait fait quatre morts et plusieurs blessés. Mais les assaillants auraient été repoussés par les éléments de la milice d’autodéfense locale.

 

Dans le cercle de Koro, en particulier vers la frontière avec le Burkina Faso, presque tous les habitants ont déserté la zone pour rejoindre les villages et villes  plus sécurisées. Pour ceux qui n’ont pas pu partir, le calvaire demeure leur quotidien. Et s’ils vivent encore, ils le doivent surtout aux autodéfenses qui arrivent à repousser la plupart des attaques dans les zones où l’armée est absente dans ces derniers temps.

Après Gourty il y a quelques jours, où malgré la mort d’un des leurs et quelques blessés, ils ont réussi à repousser les GAT, les éléments des autodéfenses dans le cercles de Koro ont encore réussi à faire face une nouvelle attaque des groupes contre le village de Bana.

Cette attaque qui s’est produite le dimanche 2 février à une quarantaine de kilomètres de Koro aurait, selon les témoignages, quatre morts parmi les villageois et des blessés. Les mêmes témoins indiquent des pertes du côté des assaillants sans plus de précision.

Dans cette partie du Mali bien que ce ne soit pas officiel comme c’est cas au Burkina voisin, la réalité sur le terrain montre que les personnes et leurs biens sont en grande partie sécurisés par les organisations d’autodéfense.

S.Guindo, stagiaire

Malijet