Malijet.co

Commune rurale de Markala : L’attaque de Point ‘’A’’ ne visait pas le Barrage de Markala

Le poste de contrôle de la gendarmerie de point “A” à une dizaine de kilomètres de Markala a été objet d’une attaque armée, ce jeudi 11 janvier vers 21 heures. Dès individus armés non identifiés ont tiré sur le poste. Malheureusement pour eux les gendarmes qui ne passent plus la nuit à ce niveau, étaient déjà rentrés à Markala. Non content de trouver le poste vide, lesdits bandits mirent du feu au poste. C’est après avoir incendié le poste qu’ ils se sont alignés de l’autre côté du fleuve, entre la route de Dougabougou et Sarkala, pour tirer sur les militaires à Sarkala. Vu la lourdeur des tirs des militaires, les bandits finirent d’abandonner les tirs et s’enfuient.

Vu le mode opératoire des bandits et leur méconnaissance du mouvement des gendarmes, il est facile de comprendre que cette minable attaque qui n’à fait aucune perte en vie humaine, ne visait pas le barrage de Markala. Depuis très longtemps, les usagers et les populations des villages aux alentours de point “A ” savent que les gendarmes ne passent plus la nuit à ce poste. Donc les bandits du soir méconnaissent le coin. Aussi leurs positions éloignés de l’autre côté du fleuve, direction Dougabougou démontrent à suffisance qu’ il s’agit juste de petits bandits venus se mesurer aux militaires de Sarkala. S’ils étaient réellement venus pour le barrage, ils seraient venus du côté de Sansanding. D’ailleurs à la hauteur de Sarkala, il ya trois postes avancés de militaires avec un effectif considérable. Ceux ne sont pas quelques 4 bandits qui peuvent vaincre ces militaires là bas avec tout un arsenal de guerre.

Il faut comprendre que ces bandits ont agi juste pour créer la psychose. Une façon pour eux de marquer les esprits et de semer la terreur. Il faut dire que l’attaque de point “A” est beaucoup plus communicant que sérieux.

Néanmoins c’est une alerte comme pour dire qu’ il faut être vigilant et d’accentuer la surveillance dans les alentours du barrage de Markala.

Source: Douba Dembélé

Vous allez aimer lire ces articles

Commune rurale de Markala : L’armée malienne repousse une attaque

Edito : La presse persécutée à la place de Iyad et Kouffa

Cinq ans après, la France est toujours présente au Mali et mal-aimée

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct