Crise sociopolitique au Mali : Le M5-RFP prévoit un nouveau grand rassemblement le mardi 11 août 2020

«Nous avons décidé de convoquer pour le mardi 11 août 2020 un grand rassemblement patriotique sur l’ensemble du territoire national dans l’après midi. Ce grand rassemblement doit être le plus grand qui n’ait jamais été organisé en République du Mali. L’objectif c’est de montrer à la communauté internationale, au peuple malien dans toutes ses composantes que le combat du M5-RFP est juste et que le M5-RFP obtiendra la victoire du peuple malien. Parce que ce combat, c’est pour l’intérêt supérieur du peuple malien, c’est pour sauver la nation malienne, c’est pour sauver l’Etat malien », cette déclaration a été faite le 4 aout 2020 par Dr. Choguel Kokalla Maïga, tout juste après la réunion extraordinaire du comité stratégique du M5-RFP (Mouvement du 5 juin- Rassemblement des forces patriotiques).

Le M5-RFP est plus que jamais déterminé à obtenir la « démission du président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta (IBK) et de son régime pour mauvaise gouvernance du Mali ». Pour avoir gain de cause, il multiplie les actions : point de presse, conférence de presse, rassemblements, rencontres, désobéissance civile. Ainsi, pour maintenir la pression sur les plus hautes autorités du pays, le M5-RFP décide de descendre dans les rues à nouveau.  Suite à une réunion extraordinaire du comité stratégique du M5-RFP, tenue le mardi 04 août 2020 dans l’après midi à Bamako, les responsables de ce mouvement animant l’opposition politique ont décidé de tenir un grand rassemblement sur toute l’étendue du territoire national, le mardi 11 août 2020. Selon les responsables du M5-RFP, le grand rassemblement de Bamako se tiendra le mardi 11 août à 14 heures au boulevard de l’indépendance. « Nous avons décidé de convoquer pour le mardi 11 août un grand rassemblement patriotique sur l’ensemble du territoire national dans l’après midi. Ce grand rassemblement doit être le plus grand qui n’ait jamais été organisé en République du Mali. L’objectif c’est de montrer à la communauté internationale, au peuple malien dans toutes ses composantes que le combat du M5-RFP est juste et que le M5-RFP obtiendra la victoire du peuple malien. Parce que ce combat, c’est pour l’intérêt supérieur du peuple malien, c’est pour sauver la nation malienne, c’est pour sauver l’Etat malien », a déclaré Dr. Choguel Kokalla Maïga, tout juste après la réunion extraordinaire du comité stratégique du M5-RFP. Pour réussir ce grand rassemblement, ajoute-t-il, il a été décidé de repartir les membres du comité stratégique entre les régions du Mali afin de coordonner l’ensemble des missions du M5-RFP.copier coller sur bamada net Selon lui, il y a un fort engouement à l’intérieur du pays qui ne cherche qu’à être encadré. « Au niveau des communes du district de Bamako, la répartition des membres du comité stratégique a été faite pour coordonner, implanter, intensifier l’implantation et élargir la base sociale, sociologique et géographique de notre mouvement pour que le 11 août dans toutes les régions du Mali, dans tous les grands cercles, dans la diaspora, les Maliens puissent sortir nombreux pour dire leur rejet de ce régime, et cela doit se faire de façon pacifique conformément à la constitution. Pas de violence », a précisé Dr. Choguel K. Maïga. Il a aussi invité les manifestants à rester dans le cadre de la loi, tout en annonçant qu’un point de presse sera animé le vendredi prochain à Bamako pour donner des détails organisationnels sur le grand rassemblement du mardi 11 août 2020. « A partir du 11 août, nous sortons pour ne plus rentrer jusqu’à ce que ce régime comprenne que le peuple malien dans sa grande majorité le rejette totalement », a dit Dr. Choguel K. Maïga. En attentant, il a dit que la désobéissance civile va continuer sous des formes de plus en plus intelligentes.

Par ailleurs, il a indiqué qu’une plainte a été déposée auprès des juridictions nationales pour situer les responsabilités dans les tueries et les blessures lors de la manifestation des 10, 11 et 12 juillet 2020 à Bamako. Il a, en outre, ajouté qu’une plainte est en cours d’être déposée auprès de la Cour pénale internationale (CPI) pour les mêmes faits. « C’est une affaire qui tient particulièrement le M5-RFP à cœur parce que nous ne pouvons pas accepter que l’argent du contribuable utilisé pour équiper nos forces armées et de sécurité pour combattre le terrorisme que ces armes soient retournées contre les Maliens à mains nues », a-t-il dit. Il a également félicité la jeunesse du M5-RFP pour son courage, sa détermination et la réussite d’une façon intelligente de la désobéissance civile en faisant tout pour ne pas indisposer les citoyens. «Nous avons aussi décidé de remercier les citoyens maliens de tout bord qui ont fait preuve de compréhension par rapport à la mise en œuvre de la désobéissance civile. Qu’ils comprennent que cette désobéissance civile est un élément de la lutte que nous menons pour que le peuple malien puisse s’épanouir conformément à ce qui est prévu dans la constitution du Mali autrement dit dans une République démocratique, laïque et non sous le joug d’une oligarchie qui a pris notre peuple en otage. Je crois que la majorité des Maliens a compris le sens de notre combat et c’est pour cela qu’elle a fait preuve de compréhension vis-à-vis de nos militants», a-t-il dit. Dr. Choguel K. Maïga a remercié leurs militants qui, selon lui, ont fait preuve de retenue et de compréhension vis-à vis des forces de l’ordre. « Nous leur avons expliqué que ces forces de l’ordre sont en mission de l’Etat et donc ce ne sont pas leur ennemie, donc il faut fraterniser avec elles, il ne faut pas les agresser. C’est des enfants qui vivent dans des quartiers comme nous, qui vivent les mêmes problèmes, qui sont victimes de la mauvaise gouvernance de la mauvaise gestion, c’est leur camarade, leur frère, leur sœur qui tombent au front tous les jours », a-t-il dit. Selon lui, il y a une véritable alternative à la gestion actuelle du pays. « Nous avons naturellement décidé aussi pour l’histoire et pour maintenant d’écrire l’épopée du M5-RFP, l’épopée de la bataille du peuple malien pendant ces trois mois. Il sera donc édité un lire blanc sur le sens, les étapes et la finalité du combat du M5-RFP. C’est un combat pour le bonheur du peuple malien, c’est un combat pour sauver la nation, c’est un combat pour l’avenir», a indiqué Choguel K. Maïga du M5-RFP.

A rappeler que le M5-RFP a déjà tenu trois grands rassemblements sur le boulevard de l’indépendance de Bamako pour dénoncer la mauvaise gouvernance du pays et pour demander « la démission du président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta (IBK) et de son régime ». Le premier grand rassemblement s’est tenu le vendredi 5 juin 2020. Le deuxième grand rassemblement a eu lieu le 19 juin 2020. Et le troisième grand rassemblement s’est tenu le 10 juillet 2020.

Aguibou Sogodogo

Source: Journal le Républicain-Mali

Vous allez aimer lire ces articles

Le poste simultané de la douane et de la gendarmerie de Didieni visé par des hommes armés: Un mort, des armes et des munitions emportées

Lutte antiterrorisme au sahel: La tête de Sahraoui mise à prix pour 5 millions de dollars par le département d’Etat américain

Un discours qui suscite de l’espoir

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct